Angoulême Sorcier Index du Forum
Angoulême Sorcier
Forum rpg contemporain et fantastique.
 
Angoulême Sorcier Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Retrouvailles ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Angoulême Sorcier Index du Forum -> Rue du Hâ -> La Baguette d'Or
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 16:19 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Retrouvailles...


Il s'en était passé des choses depuis le moment où Faust avait laissé Nelig et sa baguette décortiquée chez elle. L'école Totem avait fermé, Faust avait du rentrer chez lui et batailler pour obtenir le droit de continuer ses études avec Nelig. Sauf que, il ne savait même pas si la baguetière voudrait quand même de lui à présent qu'il n'était plus "élève".

Dyann Draconyss l'avait rappelé lui aussi, avec les élèves de Totem qui n'avaient pas retrouvés d'école, et ça avait été l'occasion de revoir Sihry, Kaïtan, Charlotte, Hélio et Stanislas. Mais tandis qu'elle les invitait à rejoindre l'école d'Eléus Théria, lui avait décliné son offre. Il les laissa tous là, en pourparler pour rejoindre la rue du Hâ.

Il descendait la rue commerçante d'Angoulême que seuls quelques passants comme lui visitaient. La plupart des commerces étaient fermés. Faust se fichait bien de savoir que la ville vivait une véritable crise économique et que les sorciers désertaient ses rues pour rejoindre les grandes mégapoles sorcières. Il n'avait qu'une idée en tête : La Baguette d'Or ! Et si elle aussi était fermée ? Comment récupèrerait il sa baguette ?

Mais non, Nelig se fichait bien de savoir si ses clients se raréfiaient ou non. Les baguetiers étaient rares et on venait de loin pour la voir. Il poussa la porte de mauvaise qualité de la boutique et celle ci fit entendre le grincement qu'il lui connaissait bien. Peu sûr de lui - Nelig n'avait rien d'engageant, autant le dire, et sa boutique n'avait rien à lui envier - il entra, faisant attention de ne pas mettre les pieds sur la trappe par où elle arrivait de son atelier/appartement...

" - Mlle Nelig ?" demanda t-il de sa voix claire dans l'obscurité de la boutique. Tout semblait à l'abandon pourtant : De la poussière partout, des toiles d'araignées, des boites éventrées... Nelig n'avait jamais été soigneuse mais l'odeur de tabac la trahissait : Elle était là : Le tabac n'avait pas encore refroidi...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^


Dernière édition par Faust Mordread le Sam 24 Avr - 22:05 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Fév - 16:19 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 00:07 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Nelig rangeait sa dernière oeuvre. Une baguette d'une grande rareté, bien qu'en y réfléchissant c'était le cas de chaque baguette. Elle avait passé la nuit à la façonner et, épuisée, elle poussait la petite boite oblongue au milieu des autres de la même taille quand une petite voix retentit dans sa boutique. Un client ! Il fallait qu'il y ait un client maintenant alors qu'elle ne rêvait que de prendre sa bonne bouteille de rhum et de s'effondrer dans son hamac !

Pourtant, si Nelig maudissait déjà ce client, elle en avait suffisamment besoin pour ne pas le laisser tomber et le servir avec toute sa mauvaise grâce. Une pipe à la bouche écumant sa fumée nauséabonde, elle s'approcha donc de son comptoir et... quelle ne fut pas sa surprise de revoir son petit apprenti ! " - Faust !" s'exclama t-elle bien malgré elle.

Nelig détestait tout le monde, mais Faust avait su se frayer un chemin jusqu'à son coeur flétri. Il ne la regardait pas comme un monstre lui, même si parfois elle lisait de la peur dans ses yeux. Oui, il la craignait mais à cause de son caractère et non à cause de son apparence raide et maigre, de son oeil unique, de son nez droit et inquiétant.

Mais reprenant ses vieilles habitudes elle se remit à ronchonner : " - Qu'est ce que tu fais là... ton école a fermé pourtant... Oh... Tu veux peut-être ta baguette ?" dit elle d'un ton sarcastique. Bien sûr, pourquoi se faire des illusions ? Il était bien comme les autres celui là. Il ne venait la voir que dans son intérêt à lui... Pourtant, elle aurait aimer le former comme apprenti. Il était prometteur...

" - Alors ? tu t'es trouvé une nouvelle école ?" demanda t-elle le ton tranchant. " - Et peut-être même un nouveau maître ?" ajouta t-elle amère. Elle se sentait plus blessée qu'elle ne l'aurait cru. Faust avait bel et bien fait sa place dans son coeur et elle vivait mal ne pas avoir de place dans le sien. rare étaient les baguetiers à avoir la chance de tomber sur un petit sorcier avec les talents nécessaires à leur art et elle, bien sûr n'aurait pas cette chance. Cette chance lui échappait. Elle soupira.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 00:21 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Nelig apparut enfin du milieu de ses rayonnage qui disparaissaient dans l'obscurité des fins fonds de sa boutique. Elle l'accueillit plutôt bien, sembla t-il à Faust mais très vite se rembrunit. Elle savait bien sûr pour l'école et se doutait qu'il était là pour s baguette. Il hocha de la tête positivement quand elle l'évoqua. Mais très vite, il comprit qu'elle s'égarait. Il voulut la reprendre mais l'air aigri de la femme lui donna du fil à retordre.

Pourtant prenant son courage à deux mains - avait il le choix s'il souhaitait poursuivre sa formation - il s'aventura à la contredire :

" - Non, madame Nelig... Vous vous trompez ! J'ai plus d'école et mon maître, c'est vous, enfin... Si vous voulez toujours de moi... " dit il en baissant la tête. " - Je voudrais bien continuer ma baguette mais si vous voulez plus, bin je vais la reprendre... Mais j'aimerai bien, moi... " sa voix venait de sombrer dans un gouffre étranglé. C'était vrai qu'elle lui faisait peur. Surtout à cet instant avec cet air de lui en vouloir.

" -Vous savez, je suis désolé de pas avoir donné de nouvelles mais en fait je pensais que l'école Totem elle ouvrirait de nouveau, mais en fait non... La prof Madame Draconyss elle voulait juste nous proposer une autre école mais bon tant pis hein... Vous, vous êtes là et je vais pas pouvoir y aller... Dites vous voulez bien ?" demanda t-il à nouveau plus inquiet encore.

" - Et puis, l'école, je crois que c'est pas pour moi... Je suis pas comme ma soeur, moi... Elle, elle travaille dur mais moi, je m'endors en cours et puis je suis plutôt pas bon et puis j'arrête pas de me faire punir et puis... " Faust baissa de nouveau les yeux. Il repensait à Marguerite. Il l'aimait tant Marguerite pour finalement s'apercevoir qu'elle avait été élue chef de meute à sa place. Ca l'avait démolit cette histoire. Il était tellement sûr d'être le chef de meute suivant : Il s'était occupé de tous les nouveaux arrivants de sa maison, il les avait aidé et tout... pour rien... Non, il n'avait pas envie de refaire sa place dans une école pour être mis de coté encore une fois. Il sentait que comme Perdith, son loup totem il pourrait se mettre à montrer les dents et peut-être même à mordre...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 22:54 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Nelig en tira sa pipe de la bouche, surprise. Faust venait la supplier d'être son maître ! Elle ! Elle n'en revenait pas. Elle se radoucit et le regarda en gardant le silence. Il disait ne plus vouloir aller à l'école, qu'il n'était pas fait pour ça. Comme elle le comprenait. Elle n'avait pas particulièrement brillé non plus. Cela ne remettait absolument pas ses qualités magiques en cause, juste que l'école n'était pas faite pour certains...

Elle fit le tour de son comptoir et tranquillement fit rouler deux tonneaux l'un à coté de l'autre, s'assit sur l'un d'eux et présenta l'autre à son apprenti :

" - Mais tu n'sais rien ! Crois tu que tu seras un bon apprenti si t'as pas au moins les bases que tout sorcier doit savoir ?" lui demanda t-elle rudement. Elle le laissa réfléchir une petite minute et enchaina plus sourdement : " - Je suis d'accord pour être ton maître, Faust ! Mais t'as intérêt de faire des efforts ! Parce que je t'enseignerai pas seulement la baguetterie ! Faudra que je t'inculque des tas de choses aussi à coté pour que tu sois à la hauteur ! Et si tu fais pas ça bien... fffuiiiith !" siffla t-elle entre ses dents en montrant la porte.

" - J'veux bien qu't'aime pas l'école ! Mais crois pas échapper aux leçons comme ça ! Tu te gourerais ! C'est clair ? Et j'te mènerai la vie dure ! Crois moi ! Tu vivras ici, faudra aussi travailler ! t'es sur de toi ?" lui demanda t-elle finalement avec un accent provocateur.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 20:23 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Il la regarda avancer les deux tonneaux : Au moins cela voulait dire qu'elle voulait bien en parler. Mais dès ses premières paroles, le jeune garçon sut que ce ne serait pas facile. déjà, elle ne voulait pas de lui s'il n'avait pas de bases scolaires. Ca voulait dire non, finalement parce que la première école était loin d'ici et il ne pourrait pas voir Nelig !

Il baissa la tête, les jambes pendantes et battantes contre les lattes du tonneau. Nelig continua alors lui expliquant qu'elle voulait bien être son professeur aussi. Il releva la tête d'un coup, une lueur d'espoir au fond des yeux. Elle le menaçait de le chasser s'il ne travaillait pas bien, mais ça, il s'en fichait ! Il savait lui qu'il travaillerait bien ! Il opinait de la tête au fur et à mesure des remarques de la grande femme et finalement quand elle lui demanda s'il était sûr de son choix, il sauta au bas du tonneau et enlaça la dame en criant fou de joie : " -OUUUI !"

Et puis se dégageant, il demanda sur excité : " - Bon, qu'est ce qu'on fait alors ??? " prêt à soulever des montagnes si elle le lui demandait !
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Dim 18 Avr - 01:20 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Cela faisait combien de temps ? Combien de temps que Nelig n'avait senti le contact chaleureux d'un autre être humain ? Des années ? Des siècles ? Tant de temps qu'elle ne savait plus vraiment comment il fallait faire. Bêtement passive, interdite, mollement elle accepta dans la plus parfaite ignorance l'étreinte du jeune garçon, l'oeil grand ouvert par l'incompréhension.

Il se dégagea mais Nelig restait immobile. Elle le regardait sans vraiment trop savoir quoi penser... Ce gosse... Et puis, enfin, la connexion de son cerveau sembla repartir brutalement. Pas question de se laisser attendrir. Ils venaient de conclure un pacte ! Sa responsabilité venait de prendre une importance que jamais elle n'avait pensé lui accorder.

Fronçant les sourcils, elle lui répondit donc : "- T'as qu'à commencer par nettoyer les rayons de la réserve !" Son ton était grognon, comme pour compenser l'éclat violent d'émotion qui venait de perturber son vieux coeur poussiéreux.

Elle se leva, attrapa un vieux chiffon poisseux et le tendit au jeune apprenti. " - Allez !" lui ordonna t-elle. " - Quand tu auras terminé, on verra pour la suite de ta baguette." Et là dessus, elle lui tourna le dos et s'enfonça vers son antre... Un p'tit coup de rhum devrait lui remettre les idées en place...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Dim 18 Avr - 11:35 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Faust ouvrit la bouche très surpris à son tour : Nettoyer ? La poussière de la réserve ? Le garçon regarda le tissu sale, puis les étagères qui s'étendaient en parallèle jusqu'au fond de la pièce derrière le comptoir... **Oh... J'en ai pour des heures...** se dit il dépité. C'était ça ? Le travail ? Pffff... Pas sûr qu'il devienne bon baguetier en faisant le ménage...

Il se retourna vers Nelig qui disparaissait par sa trappe près à protester mais il se ravisa : D'un autre coté, ce n'était pas plus mal. Au moins, il ne pouvait pas être nul... Et puis s'il devait vivre ici, bien qu'il ne soit pas très regardant, il devait bien avouer que ce n'était pas très ragoutant comme endroit. Il plissa le nez, dégoutté et en soupirant s'éloigna vers le fond de la réserve.

Des toiles d'araignées, de la poussière, de la crasse non identifiable, une couche jaunâtre par dessus, dépôt de tabac vieux de plusieurs années... Le chiffon ne fut pas suffisant pour nettoyer tout ça. Il s'y attela avec ténacité et courage mais la nuit tomba, il n'avait toujours pas terminé...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 23 Avr - 22:12 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Nelig s'étira. La nuit était tombée. Elle posa la bouteille de rhum au sol et s'assit dans son hamac en se grattant la tête. Il y avait du bruit au dessus d'elle. Après sa longue sieste, il lui fallut bien quelques secondes pour se souvenir que Faust s'acharnait dans ses rayonnages. Prenant son temps, elle s'approcha de la table encombrée, fouilla un instant dans le bazar, jura après un cendrier qui venait de s'étaler par terre et trouva enfin des allumettes.

Elle en gratta une et la lumière violente une petite seconde lui fit refermer son oeil unique. En maugréant des mots inintelligibles, elle alluma une lampe à pétrole qui fit une grosse fumée noire avant de procurer une lumière sale. Elle la prit en main et remonta dans l'échoppe.

" - Eh ! Gamin ! Laisse ça maintenant ! Il fait trop noir !" La boutique bénéficiait encore un peu de lumière mais tout était gris à présent. Bien que la vie de Nelig ne soit pas plus colorée que ça, elle ne voulait pas non plus passer pour une sans coeur. Elle s'avança vers le comptoir et ouvrit la caisse. Elle en sortit deux pièces d'argent et les tendit au môme.


" - Tiens ! Va à la Scie Rose et rapporte nous de quoi manger pour ce soir. Demain, on reprendra ta baguette. C'est pas bon de la laisser trop trainer comme ça... "


Et elle alla voir le travail accomplit. C'était pas fini... elle soupira. C'était trop beau ! Mais le peu qui avait été fait était méconnaissable. Ce qui l'inquiétait le plus était ses amies araignées. Mais les malignes ne s'étaient pas montrées. Elles avaient perdue leur toiles, certe, mais gardaient l'essentiel : Leur vie. Nelig se prit à murmurer :

" - Je suis désolée, mes petites amies. On vous dérangera pas trop longtemps, rassurez vous. S'il vous plait ne lui en voulez pas, il faisait ça sur ma demande. S'il vous plaît ne m'en voulez pas trop, faut bien que je lui apprenne la vie à ce garnement. On obtient rien sans rien dans ce bas monde. Quand il aura fini, vous pourrez vous réinstaller en paix... et p't-être bien que la propreté vous plaira... "

Un mince sourire apparut sur les lèvres de la grande femme. Quelques pattes velues sortirent alors de leurs cachettes et des dizaines d'araignées s'approchèrent. " - Oui, mes jolies... tout va bien... " les rassura t-elle. Les bestioles se répandirent de nouveau dans la réserve mais se gardèrent bien de répandre à nouveau leur toile. Elles avaient compris : Il leur faudrait attendre...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Il était une fois
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2008
Messages: 50
Rôle: Narrateur

MessagePosté le: Sam 24 Avr - 22:19 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Lorsque tu sors, Faust, tu te sens suivi.
Une fois la nuit bien tombée, au retour de la Scie Rose - si tu y vas - la créature décrite en hj " A La Une" te poursuit ! Y échapperas tu ?

______________________
...il y a fort longtemps, c'était hier...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Sam 24 Avr - 22:46 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Il entendit la grande femme monter de sa cave avant de la voir. Ce qu'elle lui annonçait ne fut pas une mauvaise chose. Faust jeta son chiffon et sa balayette, bien content d'en avoir terminé pour ce soir. Elle l'appela auprès d'elle et lui donna alors deux pièces avec la mission de leur rapporter à manger. Le garçon regarda l'argent réalisant vraiment cette fois, qu'il habiterait dans le taudis quelques temps... cette perspective n'était pas bien réjouissante tout compte fait. Mais elle lui annonça aussi que le lendemain ils retravailleraient sur sa baguette et ça, ça, c'était extra !

Le moral remonté par cette annonce, il s'élança dans la nuit naissante et courut le long du trottoir jusqu'à la taverne. Cette ville était tout de même curieuse : Un homme passait et allumait les réverbère en claquant des mains, un à un. Les sorciers d'Angoulême vivaient de plus à l'ancienne mode. Il croisait des dames en crinoline, des voitures tiraient par des chevaux au pas claquant et bruyant sur le pavé humide de la chaussée, les messieurs portaient des hauts de formes et des vestes en queue de pie. En fait, c'était lui, en jean's qui se trouvait bizarre, à présent dans ce décor du siècle dernier...

La nuit tombait de plus en plus et Faust frissonna. Il n'aimait pas trop la nuit rue du Hâ. Les gens se dépêchaient trop de rentrer chez eux. Que craignaient ils ? Des mauvais sorciers profitant de victimes esseulées ? Faust accéléra le pas. Il avait l'impression d'être suivit à présent. N'y tenant plus, il se retourna en serrant contre lui les deux pauvres pièces. Personne... Pourtant, il l'aurait juré ! Mettant l'impression sur sa peur grandissante avec l'obscurité il se remit à courir. Heureusement, la Scie Rose scintillait de son éclat praliné au bout de la rue et il l'eut vite atteinte...

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Quelques minutes après, il en ressortait avec un panier. La dame de la taverne connaissait bien Nelig et lui avait rempli comme elle le souhaitait, ajoutant juste une part de plus pour le garçon. Elle n'avait bien sur pas oublié la bouteille neuve de rhum ! Les deux pièces d'argent avaient été à peine suffisante et Faust avait la commission de le répéter à Nelig afin qu'elle allonge un peu son paiement la prochaine fois. La dame ne s'était pas montrée radine pour autant et Faust avait eu droit à une part de flan en plus pour son dessert.

Tout content, il s'en retourner à la Baguette d'Or. Mais à peine la première centaine de mètres passée, il fut certain, bien plus qu'à l'aller d'être l'objet de l'attention de quelque chose. Il retint sa respiration tentant de marcher comme si de rien n'était, accélérant le pas subrepticement. Mais cette fois, ses autres sens lui confirmaient sa crainte. Quelque chose de gros, de bestial était sur ses traces, il l'entendait souffler, et puis soudain, passer à l'attaque !

Faust se mit à courir aussi vite qu'il le put. Les pas se rapprochaient pourtant, lourd et puissants. Sa bouche s'ouvrit et se mit à pousser un cri qui vint du fond de ses tripes. Dans un éclair de lucidité, alors que l'ombre terrifiante lui passait au dessus pour atterrir sur lui, il accrocha un lampadaire et tourna brusquement dans une ruelle.

La chose atterrit à quelques mètres trop en avant pour le saisir. Le jeune garçon ne voulut même pas regarder ce que c'était pour ne pas perdre les dernières gouttes de sang froid qu'il lui restait. Sans attendre, il se remit à courir, vite, vite... Plus vite que jamais il ne l'avait fait. Sautant par dessus une poubelle, il s'y cacha le souffle court, risquant un oeil par dessus sa cachette, il vit l'énorme bête noire fouiller les environs, le chercher... Renifler le sol. Jamais il n'avait vu être plus répugnant. Ce qu'il avait pris pour des poils se tortillaient comme de minuscules vers sur le corps sans grâce du monstre. Il n'était pourtant pas mauvais en cours de faune magique. Pourtant, ça, il n'avait jamais vu.

Et ça aurait vite fait de le retrouver. Il devait trouver le moyen de rentrer. Vite ! La ruelle dans laquelle il était, devenait plus étroite à la fin, pour se terminer par un passage où une seule personne pouvait passer à la fois. Là était peut-être sa chance. Sa seule chance de lui échapper. Il se releva d'un coup et s'élança aussi vite qu'il le put. La créature le vit aussitôt et le poursuivit de longues enjambées puissantes et rapides, quelque peu incongrues pour sa forme générale.

Faust courut. Il courut sentant la chose juste derrière lui. Il plongea dans le passage plus qu'il n'y entra, roule boula, se redressa en se retournant pour voir si elle y passait aussi sans s'arrêter de courir. Elle s'y glissait ! Elle était trop grosse mais son corps élastique s'y faufilait ! Il n'aurait que peu d'avance ! Jouant le tout pour le tout, il la laissa à ses contorsions et tourna vers la Baguette d'Or.

" - NEEEEEELLLLIIIIIG !" hurla t-il avec toute la force de sa panique grandissante ! Pourvu qu'elle lui ouvre ! Pourvu qu'elle entende ! Pourvu qu'il parvienne chez elle avant que le monstre... Les pas se rapprochaient de nouveau ! Il était sortit du passage étroit ! Il avait reprit sa chasse ! " - NEEEEEEELLLLLIIIIIIIG" hurla t-il de plus belle en voyant la porte de la boutique se rapprocher de manière salutaire.
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Lun 3 Mai - 21:00 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Il en mettait du temps, ce gosse... Se disait Nelig qui se tenait le ventre gargouillant... Elle attrapa une de ses fines cigarettes roulées dans une feuille de tabac et la coinça dans son porte cigarette d'ivoire, l'alluma et inspira en renversant sa tête lourde de sa journée vers l'arrière. Inspiration... Abandon... Expira...

    " - NEEEEEELLLLIIIIIG !"


Nelig se redressa d'un coup. On l'avait appelé... Elle en était sûre... Enfin sûre... Il lui arrivait d'entendre les arbres parler parfois quand elle avait un peu trop bu, alors sûre... sûre... tout est relatif, hein ?! Par contre, quand son prénom retentit porté par des ondes de panique jusqu'à elle une seconde fois, cette fois, elle n'hésita plus. Elle bondit précipitamment, et arracha presque la porte de sa boutique pour voir le gamin courir, poursuivit par quelque chose de... enfin comme...

" - Par les cornes du vieux velu !" s'exclama t-elle en laissant tomber sa cigarette et le porte cigarette d'ivoire directement de sa bouche. Sortant de sa surprise pour voir le monstre bondir sur son apprenti, elle hurla : " - Plonge, gamin !" pour sortir sa longue baguette de bois souple. Et les laos savaient qu'elle ne la sortait pas souvent sa longue baguette... Et là, la baguettière sembla s'enfler d'une énergie rouge noirâtre, qui la grandit, qui la transporta, qui lui donna une apparence étrange avec son oeil unique qui se révulsa, ne fut plus que blanc et elle abattit la baguette sur la créature.

Alors un souffle parfaitement transparent s'éleva, violent, tandis que son corps se couvrait de tatouages vaudous, des vévés qui parcouraient son corps, noirs comme de l'encre de chine sans y rester vraiment. Et le souffle puissant balaya le monstre. Nelig était un maître dans sa discipline. Pas grand chose lui était impossible. Mais pour obtenir ce niveau là de magie, elle avait payé le prix fort... Prix qui à présent résonnait dans tout son corps qui parut de nouveau sec et las, noiraud et sans grâce...

Elle attrapa le garçon par un poignet et le fit entrer vivement dans la boutique. Sans se préoccuper de lui, elle prit des poignées entières de poudre blanche et commença à tracer devant les différentes issues de sa demeure des vévés autant compliqués que mystérieux. " - Fais attention où tu marches !" reprit elle Faust. Elle eut vite fait cependant, comme si un tel rituel était habituel pour elle. Ce qui en fait était le cas. Elle se servait de ces vévés chaque samedis et tous les jours de fête de sa religion afin de communier avec les laos sans leur permettre de prendre possession d'elle ou de sa demeure. Son culte était puissant, mais dangereux...

Elle avait à peine fini quand un grand boum retentit derrière la porte. Celle ci s'illumina, réfléchissant le pouvoir du vévé et un cri inhumain retentit de l'autre coté... On n'entendit plus rien... Nelig, tendue, se laissa alors aller dans une vieille chaise à bascule en poussant un grand soupir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 09:58 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Et Faust avait plongé comme le lui avait dit Nelig, mais avec ce petit temps de retard qu'il faut au cerveau pour réaliser et obéir à un ordre. Il avait donc senti de très près les milliard de poils gluants et visqueux du monstre lui frôler le haut de la tête. Il avait aussi ressentit toute la puissance de Nelig qu'elle avait lancée sur son agresseur, et puis sa poigne longue, sèche et forte lui serrer le poignet jusqu'à presque le soulever de terre pour le rejeter derrière elle.

Faust avait atterrit parmi les sacs poussiéreux d'éléments magique provoquant une petite volute d'étincelles multicolores qui s'était laissée tomber ensuite en s'éteignant comme un minuscule feu d'artifice. Les yeux effaré, se frottant la tête, serrant toujours son panier comme le petit Chaperon Rouge sans avoir eu l'idée de le jeter, il regarda la grande femme sèche produire au sol les dessins sans signification pour lui. Il s'était rapproché pour mieux voir et s'était fait renvoyer balader.

Il avait alors repris sa place sur son pouf improvisé, provoquant une nouvelle éruption magique, tandis que ses doigts frottaient toujours le haut de sa tête dérangés par la sensation des poils gluants effleurants ses cheveux noirs. Terré dans son coin, il tremblait comme un petit lapin et avait horreur de ça. Fermant les yeux pour essayer de se ressaisir, un grand bruit contre la porte l'avait fait sursauter d'avantage et trembler encore plus. Les dessins de Nelig avaient l'air d'agir. La porte se mit à briller d'une lueur phosphorescente et le cri qui accompagna ce phénomène prouvait que le monstre n'y pouvait rien... Mais...

" - Mais... Mais qu'est ce que c'était que ce truc ???!!!! " s'exclama t-il en criant comme s'il était en colère tant il était secoué par la mésaventure. " - Il peut pas entrer ? t'es sûre ? Nelig ?" demanda t-il encore en se rapprochant d'elle et en baissant le volume de sa voix. " - Nelig ? t'es sûre ?" demanda t-il encore d'une petite voix peu rassurée et se serrant contre la chaise de son maître tandis qu'il continuait à se gratter, encore, encore au point que ses ongles entamaient son cuir chevelu...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 21 Mai - 22:58 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Le petit s'était serré contre elle. Il ne la regardait pas, il fixait la porte. Sa voix avait surgit d'un coup exprimant la question que Nelig se posait. Elle fronça le sourcil. Faust s'inquiétait de l'efficacité de ses vévés mais ce n'était pas cela qui lui donnait cet air grave. Ses doigts grattaient frénétiquement le haut de sa tête. Il ne s'arrêtait plus. D'un geste brusque, elle éloigna les doigts de son crâne et rapprocha celui ci de son oeil, afin de l'examiner.

La partie irritée et griffée du cuir chevelu avait une drôle d'aura : Une anti-aura. Elle brillait par son absence, son néant qui inquiéta beaucoup la femme. Elle hésita à toucher et préféra inspecter la main gratteuse. A part un peu de matière sans aura sous ses ongles, ça n'avait pas l'air contagieux. " - Où est ce que tu t'aies fait ça ? Le machin gluant t'a touché ?" demanda t-elle en le secouant un peu.

C'est comme si le petit était contaminé. Nelig se posait encore plus de question sur l'apparition de cette créature. Elle avait bien entendu parler de "créatures des limbes" mais elle pensait ne pouvoir les rencontrer que dans le monde normal, comme des gardiens policés et invisibles, prêts à sauter sur l'imprudent qui viendrait à modifier la réalité d'une manière ou d'une autre. Elle savait aussi que les garous ne supportaient pas ces bêtes... Ils devaient souvent les affronter... Si c'était une créature des limbes, ils sauraient peut-être guérir son apprenti...

Cette nuit, elle garderait un oeil sur lui. De toute façon, elle travaillait encore sur un artefact dédié à la lune. Demain, ils iraient à l'hôtel de ville. Là, il y avait des garous. Au moins, pourraient ils les renseigner. Mais pour l'instant, il s'agissait d'empêcher ce gamin de s'arracher la peau du crâne.

Elle se leva et prit la bouteille de rhum, un cigare et l'alluma. Elle souffla la fumée sur Faust. " - Ferme les yeux.. " quand elle fut obéie, elle versa un peu d'alcool sur le crâne du gamin et dans une langue qui ne ressemblait plus que de très loin au français, elle dit solennellement : " - Mwen halé moman, tini titak anmalangi. Biten lasa koupé talé dalo tafya ! Avan elijé épi tèt pa kontan !" Elle avait l'accent exotique des enseignements de son maître vaudou. Elle crachait l'alcool, le vaporisant par la bouche entre chaque phrase. Peu à peu, la zone touché sembla se "détacher" du reste de l'enfant. Comme si elle lui avait mis en quarantaine. Faust ne devait plus rien ressentir de cette partie de son anatomie. Elle lui cracha de nouveau la fumée dans le visage et s'en retourna poser la bouteille de rhum.

La chaise craqua sous son poids mais tint bon quand la grande femme s'y laissa retomber pour finir son cigare. " - Mange et va dormir."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 2 Juil - 18:20 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Soudain, Nelig s'était saisi de son bras et l'obligeait à pencher la tête. Faust résista bien un peu à cette pression quelque peu agressive, mais la femme était forte, plus forte que lui, enfin, elle le libéra mais garda son poignet, examinant ses doigts aux ongles sali par la peau arrachée. Il regarda à son tour, sans comprendre ce qu'il se passait sauf que cette entrave l'ennuyait : Il désirait se gratter...

Elle lui demanda alors des explications sur ses démangeaisons. Mais Faust ne savait pas trop quoi répondre. Il ne se rendait compte de son irritation qu'à présent qu'il ne pouvait plus se soulager. Faust balbutia bien quelques mots mais Nelig ne l'écoutait pas. Son œil voyait des choses invisibles à tout autre. A quoi pensait elle ? Se demandait le jeune garçon en reprenant son activité de grattage.

Et puis la grande femme s'était levé. Elle semblait décidée à prendre du bon temps à nouveau : Cigare, rhum... Mais non ! Elle s'approcha de lui et lui ordonna de fermer les yeux. Qu'est ce qu'elle voulait faire ? Le brûler ? Il l'entendit psalmodier des mots incompréhensibles, il sentit le tabac sur son nez et faillit même tousser. Quelle odeur horrible. Et puis il y eut un liquide froid d'abord qui lui dégoulina sur la tête qui le mit à le piquer violemment. " - Ouh ah ah ah aïe ouille !" se mit il à gémir, criant de temps en temps... Mais n'osant désobéir à la femme impressionnante, il tint bon et garda ses yeux fermés.

Cela dura bien un bon quart d'heure avant qu'elle ne lui dise d'aller manger et de dormir. Il ouvrit alors les yeux, s'essuyant le nez du revers de sa manche... ça ne le grattait plus ! Il sourit satisfait : Nelig était vraiment Très puissante. Il était content de l'avoir rencontrée, d'être son apprenti.

Il ouvrit le panier sans plus se soucier d'avantage de toute cette histoire - il verrait bien demain, Pour l'heure, Nelig veillait sur lui - prit sa part, débarrassa un bout du comptoir pour s'installer et mangea en silence, jetant des coups d'oeil à la borgne. Il aurait bien discuté encore un peu, mais elle avait cet air renfrogné qui n'incitait pas à l'interpeller.

Son dîner terminé, il se lécha les doigts et installa le hamac que Nelig lui avait préparer. Il n'avait jamais dormi dans un hamac... Ah, si, une fois, mais c'était un accident, il avait guetté toute la nuit la pluie d'étoiles filantes qu'on lui avait annoncé dans les journaux moldus... ça faisait mal de garder la tête renversée alors il s'était installé dans un hamac en toile synthétique d'un bleu électrique et il s'était endormi... En repensant à ça - en essayant de ne pas penser à l'affreuse créature qu'il avait vu de si près - il s'endormit bien vite, épuisé par sa journée...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Sam 3 Juil - 23:45 (2010)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

(hj : La suite par ICI)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:27 (2017)    Sujet du message: Retrouvailles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Angoulême Sorcier Index du Forum -> Rue du Hâ -> La Baguette d'Or Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Modified by M.Minchin Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com