Angoulême Sorcier Index du Forum
Angoulême Sorcier
Forum rpg contemporain et fantastique.
 
Angoulême Sorcier Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mystérieuse Porte ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Angoulême Sorcier Index du Forum -> Rue du Hâ -> La Volière des Communications
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chronos
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 43
Rôle: Chien
Masculin
Âge: 30 ans
Focus: Gestuel
FICHE: URL

MessagePosté le: Jeu 26 Aoû - 21:03 (2010)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

[Hj : On vient de LA

    Le petit chien était resté quelques secondes sceptiques devant la lourde porte en bois, se demandant à quelle époque pouvait bien appartenir le bâtiment. Chronos venait tout juste d'arriver à Angoulême Sorcier, entré par hasard dans un bar, il avait rencontré la jeune Zara Zmérald. Au cours de la conversation, douce et magnifique conversation pour le chien qui n'avait pas parlé depuis plusieurs mois, celle ci l'avait mit au courant qu'une porte venait d'apparaître dans sa Volière. Chronos ne savait plus trop bien quand est-ce qu'il lui avait dit qu'il viendrait la voir avec elle. Et quand il avait comprit qu'elle l'avait prit au sérieux et qu'elle tenait réellement à ce qu'il vienne observer cette Porte avec elle, il n'avait pas trouvé d'excuse pour se défiler. Alors il était venu.

    A l'intérieur du bâtiment, il faisait sombre, cela sentait le refermé. L'atmosphère rappelait au chien la ville souterraine de Santa Fariaz où il avait grandit. Chronos sentait les dalles rugueuses et froides sous ses pattes et ne tarda d'ailleurs pas à entendre les pas de Zara à sa suite. La porte se ferma en un grand bruit qui se répercuta dans la salle. Tout avait semblé silencieux jusque là.


    " Ah ! Ah, mais vas t'en ! Sale bête !"
    grogna le petit chien alors qu'un oiseau belliqueux venait de quitter son perchoir pour l'agresser à coup de bec, un morceau d'espagnol lui avait échappé pour critiquer l'oiseau. Les autres locataires de Zara ne tardèrent d'ailleurs pas à faire du bruit eux aussi. " Stupides volatiles..." maugréa le chien entre ses dents tout en prenant soin de ne pas mettre ses pattes dans l'une de leur déjection.

    " Bon. Alors ta porte ? Où c'est qu'elle est ? "

______________________
~ "Le temps sans remords." ~
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Aoû - 21:03 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zara Zmerald
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 41
Rôle: Fauconnière
Féminin
Âge: 23 ans
Focus: Stylet
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 27 Aoû - 23:47 (2010)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

En refermant la porte, Zara se souvenait tout à coup. Chronos lui avait déjà demandé pour le coeur. Le coeur, le trésor d'Angoulême. Et à présent il venait de lui demander. Encore. Pourquoi voulait il tant savoir ? Il y avait des tas d'autres questions qu'il aurait du poser. Le coeur. Toujours le coeur. Elle réalisait. Deux fois. Il était là pour le coeur.

Elle fit comme si elle n'avait pas entendu. A peine eut elle refermé que Médor, un petit faucon teigneux agressait Chronos. C'était un autre signe ? Elle le rattrapa au vol. " Allons Médor. Doucement. Il est avec moi." Et lui caressant la tête de l'index, elle dit à l'attention de Chronos :

"Désolée. Quand je suis pas là il garde la volière. C'est mon chien de garde... Oh pardon ! Je voulais pas... " Elle n'attendit pas de réponse, laissant le chien râler. Elle avait besoin de réfléchir. Gagner du temps pour mettre deux idées l'une à coté de l'autre.

" Eh vous autres !" cria t-elle d'un ton autoritaire. "C'est pas un poulailler ici !" Le sarcasme porta. Les volatiles se turent. Choqués, et même vexés pour la plupart. Ça leur passerait. Zara était une mère poule pour eux. Elle avait juste un caractère bien à elle.

Le chien-sorcier-suspect semblait vouloir accélérer la cadence, lui, par contre. Zara se retourna en lâchant Médor qui s'envola vers son perchoir. Puis, elle se tourna vers l'entassement de meubles et de trucs qu'elle avait mis devant la porte.

"Là derrière." dit elle avec un naturel surprenant malgré la situation. Elle commença par le panier à linge sale. Elle le déposa à sa place. Il voulait voir aussi la porte. C'était lié.

Elle avait bien d'avantage peur de ce qu'il y avait là derrière, que du chien. Une bouchée elle pouvait en faire. Elle poussait la dernière table et s'écarta pour laisser Chronos voir la porte.

Une porte toute bête. En bois. Elle paraissait aussi ancienne que la volière. Avoir toujours était là. A la revoir ainsi, Zara s'inquiéta. Perdit son sourire. Etait elle folle ? " On y va ?" dit elle d'une petite voix à Chronos.

Et elle l'ouvrit. Aussitôt une odeur d'humidité et de vieilles pierres s'en échappa. Presque tangible. Zara gardait la main sur la poignée. "Faudrait de la lumière." ajouta t-elle en fixant les ténèbres qui recouvraient un escalier descendant en vieilles pierres usées.

Elle lâcha la porte. Elle sentit un frisson la parcourir. Quelque chose de malsain se dégageait de là. Ça faisait comme des petits serpents invisibles et désagréables sur la peau.

Elle courut presque jusqu'à une échelle meunière de l'autre coté. Passa derrière. Fouilla quelques secondes et alluma une lanterne peinte en rouge ( Wink ) dont la peinture s'écaillait par endroit. Elle repassa à coté de Chronos et lui demanda : "On y va ?" Elle avait l'air encore plus petite à cet instant là, presque une enfant...
______________________
Revenir en haut
Il était une fois
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2008
Messages: 50
Rôle: Narrateur

MessagePosté le: Jeu 2 Sep - 10:02 (2010)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

A présent que la lumière rougeâtre de Zara éclairait quelque peu l'escalier engoncé dans son couloir étroit, les deux sorciers pouvaient se rendre compte à quel point l'obscurité y était tenace.

Cela venait des traces laissées sur les murs, les marches et même le plafond arrondi. Tout avait l'air d'avoir été griffé. Des milliers de petites rayures pleines d'une substance à présent solide et noire, noire comme le vide le plus total.

Au toucher, pourtant, le doigt s'y enfonçait mais il en retirait une telle sensation désagréable qu'une fois de plus cela faisait penser au vide intersidéral, ou au moins l'idée que l'on s'en fait.

La lumière pénétrait l'obscurité, mais n'éclairait rien comme mangée par la substance.

Ce n'était pas l'odeur pourtant qui s'en dégageait qui gênait Zara, mais plutôt une impression que sa propre existence était menacée par la présence de ce "vide"... C'était pourtant des odeurs de pots d'échappements, de goudron, mélangé à celle du plastique neuf et du chlore. Une étrange odeur en vérité dans un endroit aussi confiné et ancien, odeur que Zara ne pourrait pas suivre...

Il n'y avait pourtant rien d'autre, dans l'escalier et un grand silence accueillait les héros.

Les torches s'allumèrent dans la pièce du bas dès qu'elles sentirent la présence des deux sorciers.

Dans la salle ronde tout en bas, trônait au milieu un grand miroir de bois sombre et sculpté de tout un bestiaire fantastique, surmonté par une tête de loup. Sa surface réfléchissante était comme une surface liquide mais verticale qui ne coulerait pas. On pouvait voir son reflet, mais aussi des tas de portes dans tous les sens qui dérivaient doucement.

Devant le miroir, des traces dans la terre battue témoignent de "l'affolement" d'une énorme créature.


EDITION SUR L'ODEUR
______________________
...il y a fort longtemps, c'était hier...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chronos
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 43
Rôle: Chien
Masculin
Âge: 30 ans
Focus: Gestuel
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 3 Sep - 21:20 (2010)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

    Chronos lança un regard mauvais au faucon belliqueux. Pouah ! Il n'avait jamais aimé les oiseaux. Ce dernier retourna bien vite au bras que sa propriétaire lui tendait. D'ailleurs Zara excusait désormais l'oiseau en lui disant qu'il était son chien de garde. Le sorcier transformé en chien prit l'expression pour lui, particulièrement mal. Il hérissa brièvement l'échine en dévoilant les crocs et commença à sautiller sur place en piaillant d'un ton outragé. " Chien de garde ? Chien de garde ! C'est même pas un chien, ce...cet ignoble volatile à plume ! " et bien qu'il put constater que Zara ne l'écoutait pas, il aimait à entendre le son de sa voix se répercuter sur les murs et continuait ses insultes et jérémiades concernant sa condition de canidé non voulu et de sa totale différence avec les oiseaux. Oiseaux qui commencèrent d'ailleurs à se calmer sous l'intonation de Zara.

    En levant très haut la tête, le petit chien pouvait discerner leurs silhouettes sur le haut de leurs perchoirs. Il y en avait plein. Tout plein. Il se demandait comme la fauconnière avait choisit de vivre avec les volatiles. Ils semblaient si bien lui obéir. Un peu comme s'ils avaient été complice. Zara aimait-elle les animaux ? Pour vivre avec des oiseaux, oui, sans doute.

    La petite femme accéléra le pas pour lui montrer la porte. Elle le conduisit devant un amas de meuble qu'elle s'échina à déplacer alors que le chien l'observait, légèrement en retrait. Et bah...C'est qu'elle avait du avoir drôlement peur pour la barricader à ce point, cette porte. Non pas que Chronos commença à être effrayé. Légèrement perplexe peut être...

    Il s'attendait à quelque chose d'énorme, avec des motifs biscornus et des inscriptions étranges peut être. Pas à une toute petite porte en bois toute bête. Elle ressemblait à la volière, elle était vieille, ancienne. Comment aurait-elle pu apparaitre ainsi comme par magie ? Chronos arqua un sourcil et regarda Zara. La petite femme semblait avoir peur. Peur ? De cette toute petite porte ? Elle l'ouvrit, tout doucement. La porte ne grinça même pas dans une attitude effrayante, mais un souffle d'air épais et lourd s'en dégagea. Chronos frissonna. D'accord, elle n'inspirait pas confiance du tout cette porte. Zara souffla tout bas qu'il faudrait penser à prendre de la lumière. Le petit chien hocha la tête soudain silencieux. Si sa transformation lui avait donné l'odorat et l'ouie du chien, il avait néanmoins conservé sa vision humaine et n'appréciait pas le fait de voyager dans l'obscurité.

    Chronos avait commencé à aventurer son museau dans la porte. Une odeur d'air rance et tiède lui emplit le nez. Un nouveau frisson le parcourut qui fit tressaillir chacun de ses poils. Zara revint bien vite avec une lanterne rouge d'où s'échappait une lumière vive et demanda à nouveau d'une toute petite voix s'ils y allaient. Là, le chien hocha la tête et répondit.

    " Allez, on y va. "

    L'objectif de Chronos ? En finir avec cette histoire de porte. Se convaincre qu'il n'y avait rien d'inquiétant au bout. Pouvoir en rire quelques minutes plus tard avec Zara. C'est pourquoi il s'élança sans attendre à l'intérieur. Un escalier. Il fut surprit. Cela descendait. Zara l'avait prévenu pourtant. Donc sa descendait, encore et encore, à la lueur de la torche, en observant les murs de pierre polis par le temps, le petit chien eut comme l'impression de voir des marques. Il tourna la tête, elles étaient partout. Des griffures, comme si quelque chose avait déjà fait ce chemin avant eux. Il secoua la tête, comme pour en chasser cette pensée. Et si il y avait vraiment quelque chose en bas ? Cette situation lui faisait songer à celle qu'il ressentait étant plus jeune, alors qu'il se demandait s'il y avait un monstre sous son lit. Y avait il un monstre au bas de la cave ? Et était-ce seulement une cave ? Cela descendait...encore...et encore...

    La lumière n'éclairait pas, comme happée par un mauvais sortilège. Tout était silencieux. Et une ignoble odeur flottait dans l'air. Odeur âcre, collante des pots d'échappements et du goudron comme dans une rue d'une ville polluée. Le chien soufflait souvent, comme pour essayer d'enlever le plus possible de cette fragrance de ses poumons. Pourquoi cette odeur ici ? Dans ce lieu si ancien ? Tout cela était tellement...étrange...

    " Sara ? Ca va ? "

    Il parlait pour se donner une contenance mais ses oreilles baissées trahissait son mal aise. Le son de sa voix résonna dans la cave. Ambiance lourde et effrayante. Et puis ça avait commencé à descendre un peu moins.
    Des torches venues de nul part s'enflammèrent aussitôt, elles éclairaient bien, celles là. Le chien n'aperçut d'abord rien car il s'était retourné vers Zara d'un air qui se voulait triomphant mais qui respirait tout de même l'angoisse.

    " Elle a une fin cette porte ! Tu vois ! "
    "Oh..."


    Le son sortit de sa bouche alors qu'il observait l'imposant miroir qui se dressait devant eux. Mais était-ce un miroir...? Le petit chien s'avança. Avec sa petite taille, il n'arrivait pas même à voir la tête de loup qui le surplombait. De toute façon, il était bien assez impressionné par la surface de ce miroir. Car ce n'était pas son aspect liquide qu'il observait, ni même les portes qui semblaient flotter à l'intérieur. Non, ce qui avait immédiatement attiré son regard, c'était son reflet. Ce n'était pas le visage ahurie d'un chien qui apparaissait dans le miroir, mais bel et bien celui d'un homme. Son image, la sienne à lui, la vraie. Une barbe épaisse lui recouvrait à présent le visage tandis que ses cheveux devenus longs lui tombaient en cascade sur les épaules. Et des yeux, un nez et un air humain.Humain. Le tout petit chien s'était avancé près du miroir avec l'envie de toucher ce reflet pour mieux le voir. Son museau n'était plus qu'à quelques millimètres de la surface liquide, plus rien ne l'intéressait sinon son apparence humaine qu'il retrouvait.

    Et puis un bruit. Un bruit qui le fit sursauter et l'arracha à cette vision. Il se souvint de Zara, de la porte, des oiseaux.

    " Sara...Qu'est-ce que c'est ?..."

    Il secoua à nouveau la tête pour tenter d'échapper à l'odeur atroce qu'il avait bien faillit oublier. Une odeur étrange, mais pas plus que tout le reste. Il s'assit sur le sol, retourna la tête, perdit à nouveau ses yeux dans son reflet.

______________________
~ "Le temps sans remords." ~
Revenir en haut
Zara Zmerald
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 41
Rôle: Fauconnière
Féminin
Âge: 23 ans
Focus: Stylet
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 3 Sep - 23:12 (2010)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

Zara était en nage. Elle avait peur. Une peur d'en dedans. Inexplicable. Comme jamais elle n'avait senti. Comme si "Ca" pouvait être n'importe où qui l'attendait. Elle laissa passer le chien. Elle l'aurait trouvé courageux si elle n'avait pas compris qu'il était dans la combine. Quelle combine ? Ah ! Si elle le savait ?

Elle avait trouvé le courage de descendre une marche. Chronos était déjà presqu'en bas. Sa silhouette disparaissait dans l'obscurité gluante. *Cette lanterne n'éclaire rien du tout !* se lamenta t-elle.

Une deuxième marche. Elle n'arrivait plus à avaler sa salive. De toute façon, sa bouche était trop sèche. Elle sentait ses jambes trembler ! Elle se réprimanda mentalement. Depuis quand se laissait elle menée par la peur ?

Une troisième marche. Elle s'appuya contre le mur et baissa la tête mais ce qu'elle sentit dans la paume de sa main était si... Si... Abominable !

Une lueur vacillante apparut au bas des marches, éclairant un peu plus l'escalier. Chronos parlait, elle entendait sa voix. Mais ses yeux parcouraient les murs. Le plafond. Les marches elles mêmes !

Tout était recouvert de... de... Prise d'une crise d'angoisse, elle s'imagina le pire. Elle ne voyait pas des griffures, elle voyaient des vers. Des milliard de vers. Partout. Tout autour d'elle. Sa peur s'empara d'elle tout à fait et sa lampe tomba sur les marches, explosa. Des petits morceaux de verres s'étalèrent partout. La lampe n'était plus qu'un tas de vieille ferraille tordue d'où s'échappait le liquide de combustion. Flaque Noire.

Ce fut le comble de sa folie. Ils s'étaient réunis là ! Pour l'attaquer ! Et l'instinct reprit le dessus. En quelques secondes, Zara n'était plus. A la place, grognait sourdement un immense loup de fourrure grise argentée, un poil trop maigre mais terriblement effrayant.

Ses yeux jaunes percèrent les ténèbres et le fauve bondit, d'un bond d'un seul, la carcasse se cognant aux pierres brutes. Zara atterrit au centre de la pièce, juste derrière Chronos. Elle lui tournait le dos. Grognait prête à détruire. Détruire l'ennemi. Et l'ennemi était partout, même dans cette salle, elle le sentait.

Si le miroir affichait la véritable image de Chronos, il devait faire de même avec Zara. Zara n'était qu'une Zara ordinaire de dos. Seul le bruit de sa gorge trahissait l'illusion de l'image. Illusion qui ne dura pas. Car Zara se tendait comme la corde d'un arc. Zara s'agrippait la tête des deux mains dans une lutte intérieure et extérieure féroce.

Elle les imaginait déjà en elle. Elle les voyait l'encercler. C'était un piège ! C'était un piège ! Folle de rage, elle se retourna vers Chronos et tenta de l'attraper avec une vélocité redoutable : Il y resterait aussi le traître !
______________________
Revenir en haut
Chronos
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 43
Rôle: Chien
Masculin
Âge: 30 ans
Focus: Gestuel
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 9 Mar - 21:26 (2011)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

" Sara, qu'est-ce qu'il y a ? Sara...? "

Chronos observait avec anxiété le visage crispé de la jeune femme. Elle semblait en proie à des visions horribles. Ses traits tirés trahissaient sa terreur alors que ses yeux offraient un regard révulsé. Le chien frissonna tout en répétant sa question. Bien sûr, que Zara n'allait pas bien, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure, ou du moins dans son cas, comme la truffe entre les moustaches. Peut être que la jeune fille avait peur du noir ? Ou qu'elle était claustrophobe ? Quelle idée aussi de se coltiner une claustrophobe dans un tunnel apparemment sans fin.

" Sara... Tu veux qu'on remonte ? "

Elle ne l'écoutait pas, tourmentée par ses visions, elle ne l'entendait pas. Il en était sûr. Orlando lui avait apprit que parfois la frayeur des gens prenaient le dessus sur leur esprit et qu'alors, ils ne répondaient plus de leurs actes. Sans doute que ce souvenir aurait effrayé Chronos si Zara avait eut une apparence terrifiante, mais la jeune femme n'avait rien d'un mastodonte. Il fallait juste essayer de la faire remonter et la calmer. Facile à dire quand on ressemble à un petit chien !

Tout à coup, la lampe se brisa sur le sol, répandant un liquide noir et odorant que le chien identifia comme du pétrole. Le bruit l'avait fait sursauté. On n'y voyait plus rien. Si, en effet, Chronos avait hérité de quelques attributs canins, la vision de l'animal ne lui avait pas été insufflé, si bien qu'il n'était toujours pas nyctalope. Mais même dans la pénombre, il put discerner que la silhouette de Zara avait changée...

De la délicate jeune fille, il ne restait plus que la forme floue d'un animal étrange et menaçant qui hurlait des grondements déchirants et terrifiants. Le chien resta immobile, stupéfait. Qu'est-ce que c'était ? Ca ? Zara ? C'était Zara ? Il trembla. Là, Zara était effrayante. Zara ! Le chien finit par bouger, en tournant sur lui même, ne sachant plus quoi faire. Et petit à petit, quelque chose changea. A chaque tour, les secondes semblait s'étirer, Zara ou du moins ce qu'il en advenait, bougeait au ralentit. Ni une, ni deux, le petit chien ne se posa pas plus de question et détala les marches quatre à quatre pour se retrouver en haut, dans la volière.

" Et je fais quoi ? Je fais quoi ? " paniqua-t-il alors qu'il remarqua que les mouvements des oiseaux bougeaient toujours au ralenti. " Sara, elle a juste peur du noir, peut être ? Il lui faut juste de la lumière ?... ... Elle est où la lampe ? "

Vous avez déjà vu un petit chien craquer une allumette pour allumer une lampe à pétrole ? Non ? Et bien c'est particulièrement amusant à voir, mais très dur à réaliser. Après avoir grimpé sur la table pour dénicher les alumettes, il tenta tant bien que mal de produire une étincelle en pestant contre ses petites pattes de peluche qui ne lui étaient pas bien utiles. Puis après de nombreux essai, il parvint enfin à allumer la lampe en question. Descendit de la table en la tenant entre ses crocs puis la balança dans les escaliers en restant attentif, toujours en haut des marches, guettant le moindre son. Il y eut d'abord celui de la lampe qui tombait sur les marches. Puis un silence. Il s'inquiéta.
______________________
~ "Le temps sans remords." ~
Revenir en haut
Zara Zmerald
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 41
Rôle: Fauconnière
Féminin
Âge: 23 ans
Focus: Stylet
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 16 Mar - 00:26 (2011)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

Elle avait bondit. De toute sa force. Brutalement. Avec la sauvagerie qu'elle pouvait y mettre quand la bête la dominait totalement. Mais rien ! Elle avait atterrit sur du vide. Chronos avait esquivé son coup avec une célérité impressionnante. Elle ne l'avait pratiquement pas vu filer. Un éclair de poils blancs et roux !

Un reste de sa conscience lui fit réaliser qu'il allait l'enfermer ! Ici, dans cet endroit immonde ! Elle avait fait demi-tour. Elle avait gravit les marches aussi rapidement qu'elle avait pu. Et Zara avait toujours était très rapide.

Elle avait vu le rectangle de pénombre que découpait la porte dans l'obscurité revenue. Et finalement, elle avait repassé la porte pour tomber nez à nez avec le chien qui lui lançait une lampe.

La lampe avait roulé derrière elle. Elle tombait marche à marche. Elle éclairait les horribles escaliers.

Sa tête avait tourné. Elle ne sentait plus l'oppression sur elle. Peu à peu elle réalisait ce qu'il se passait. Chronos, trop curieux sur le coeur. Plus rapide qu'elle. Un piège ? Mais il ne l'avait pas enfermée ?! Il lui avait jeté une lampe ?! A quoi ça rimait ?

Elle le voyait qui respirait à une vitesse folle. Clignait des yeux trois fois trop vite. Mais il semblait aussi peu à peu reprendre un rythme plus.... normal.

Elle, en louve grise énorme... Elle qui cachait ce secret à Angoulême depuis si longtemps ! Elle détourna son long museau poilu et le laissa planté là. Les pattes dans la paille rassurante de la volière.

Énervée, elle l'était, mais parfaitement maîtresse d'elle-même à présent. Elle se dirigea vers la porte de sa volière pour tirer le lourd verrou. Pas question que Chronos ne sorte. Il fallait d'abord lui parler.

Sous le cri des oiseaux, elle monta l'échelle qui menait à son "perchoir". En deux bonds majestueux. Là haut, elle pourrait retrouver sa forme normale. Elle l'aurait bien fait en bas, mais Chronos était aussi un homme. Elle ne désirait pas être vue nue par lui.

Elle tira d'un coup de patte les grands rideaux rouges pour ne pas être vue de l'extérieur. Et elle se métamorphosa douloureusement en femme. Nue, le corps chétif et blanc, couvert d'une multitude de petites cicatrices.

Elle eut un hoquet. Non pas de douleur. Elle avait l'habitude de la supporter. Mais de contrariété. De chagrin aussi. Elle ouvrit l'armoire aux portes désaxées. En tira une robe longue en fuseau.

Devrait elle tuer Chronos ? C'était dur à admettre. Mais elle s'était attachée à lui. Malgré ses soupçons. Quelle folle elle était d'avoir douté de lui. C'est cette porte ! Cette sensation terrible. Elle avait perdue la tête.

Il fallait lui parler. Elle enfila la robe de dentelles noires. S'assit sur son lit. Enfila des collants noirs à rayures. Attrapa un chapeau noir et une paire de chaussures et eut un autre hoquet. Expliquer... Que faire d'autre ? Elle tremblait de peur.

Elle tenta d'attacher ses cheveux noirs et légèrement crépus. Mais ses mains tremblaient. La barrette lui échappa. Ses cheveux retombèrent sur ses épaules en crinière noire rebelle et folle. Tant pis.

Qu'allait il dire ? Accepterait il de garder son secret ? Zara se sentait dépassée et cherchait le courage de redescendre. Et cette porte ! Tout devenait compliqué ! Hésitante, elle reprit le chemin de l'échelle meunière...
______________________
Revenir en haut
Chronos
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 43
Rôle: Chien
Masculin
Âge: 30 ans
Focus: Gestuel
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 16 Mar - 16:22 (2011)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

Et Zara avait ré-apparu. Méconaissable. Le petit chien en était resté stupéfait. Ce pouvait-il que ce soit Zara ? Zara la jolie jeune femme au teint blafard et à la mine mélancolique ? Transformée en cette énorme créature au pelage grisâtre et fourni ? De sa bouche entrouverte, Chronos pouvait aperçevoir une rangée de crocs plus aiguisés que des rasoirs qui brillaient sous des éclats de salive. Il frissona. Voulu murmurer le prénom de la jeune femme mais le mot resta bloqué dans sa gorge.

Tétanisé de peur, le chien n'avait pas pensé à s'enfuir. Il n'y songea que lorsque la pseudo-Zara se dirigea vers la porte pour en pousser le lourd verrou. Il eut peur. Observa les mouvements vifs de la louve qui se dirigea vers une trappe de la volière, excitant les oiseaux qui se mirent à piailler à qui mieux mieux en agitant leurs ailes. Puis, la créature disparut. Ne resta plus que son odeur dans l'air, ultime témoin de sa présence.

Lorsque Zara-louve ne fut plus dans son champ de vision, Chronos commença enfin à bouger. Il avait peur. Très peur. Et qu'est-ce c'était ? Hein ? C'était Zara ? Pourquoi ? Pourquoi elle ne l'avait pas prévenu ? S'il avait su, il n'aurait pas prit le risque, il ne l'aurait pas suivit. Il comprit tout à coup pourquoi Zara ne l'avait pas prévenu. Parce qu'elle n'avait pas voulu qu'il parte, parce qu'elle avait besoin de son aide pour ouvrir la porte. Le chien cessa alors de fixer le verrou en se demandant comment il pourrait l'ouvrir pour s'assoir sur le sol. Il fallait qu'il parle à Zara. Pour qu'elle s'explique.

Il leva la tête vers l'endroit où avait disparut Zara. Attendit qu'elle revienne. Elle ne tarda pas. Zara, une Zara qui semblait toute petite et plus pâle que jamais dans une somptueuse robe de dentelle noire. Jolie Zara. Mais effrayante. Chronos n'oubliait pas la vision terrifiante de l'énorme créature. Elle resta là, immobile. Le sorcier-chien prit donc la parole.

" C'était quoi ? Non, je sais. Tu es un loup-garou ? C'est ça ? " murmura-t-il en se souvenant des propos d'Orlando sur ce sujet. * Pourquoi tu m'as rien dit ? Pourquoi ?* disait son regard. Mais les mots refusèrent de franchir le seuil de sa bouche.

" Qui d'autre est au courant ? "
murmura-t-il encore plus bas. L'air triste.
______________________
~ "Le temps sans remords." ~
Revenir en haut
Zara Zmerald
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 41
Rôle: Fauconnière
Féminin
Âge: 23 ans
Focus: Stylet
FICHE: URL

MessagePosté le: Lun 21 Mar - 17:26 (2011)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

Chronos semblait ne pas avoir bougé de place. Il était toujours là. Petit chien roux et blanc, la truffe humide et yeux larmoyants. Encore pire que quelques instants avant. Il lui demandait si elle était un loup-garou.

Zara s'assit sur la marche. Elle détourna la tête. Elle ne supportait pas son regard doux et accusateur à la fois. Elle hocha de la tête. Elle avait du mal à parler. Tous les mots lui semblaient dérisoires.

Le silence retomba. Zara changea d'objectif. Ses yeux se posèrent sur ses petites bottines. Ses mains se retrouvèrent et se nouèrent. Le chien sorcier lui demanda alors qui était au courant. Elle frissonna. Cette question avait une touche d'espoir. S'il demandait ça c'est qu'il comprenait la lourdeur du secret. Elle n'allait pas être obligée de le tuer. Peut-être...

Peut-être qu'il s'était aussi attachée à elle ? Les chiens sont affectueux en général... Sauf que Chronos n'était pas un chien mais un homme. Elle le fixa. Pouvait elle lui faire confiance ? Zara n'avait rien d'un assassin. Tuer pour se défendre, ça lui était déjà arrivé. Mais jamais de sang froid. Comme ça.

Qui était au courant ? Ici, à Angoulême sorcier, personne. " - Personne... " souffla t-elle en baissant de nouveau les yeux. Elle se sentait si mal à l'aise. Après tout, était ce si grave que Chronos sache ?

Oui, oui c'était grave. Parce que plus de personnes sauraient et moins elle serait en sécurité. " - S'ils l'apprennent au Coeur... " commença t-elle en hésitant. " - S'ils l'apprennent ils me chasseront." avoua t-elle. Elle ne faisait pas partie du clan du Cairn. Les garous étaient si territoriaux !

Elle-même avait cet instinct. Mais là, elle était le solitaire. L'intrus. Son territoire, elle l'avait étendu en dehors de la ville. Dans la forêt. Chez les non-croyants. Et malheur à celui qui viendrait envahir son territoire. Alors elle comprenait. Mais ici, à Angoulême-Sorcier, elle se sentait en sécurité. Nulle part ailleurs elle ne s'était sentie si en sécurité. Elle voulait rester.

" - Je... Je t'en prie... Ne dis rien." le supplia t-elle. Son regard arrêta du coup de fixer le vide. Tout sauf le petit chien. Pour ne regarder que lui à présent. Pourquoi l'écouterait il ? N'avait elle pas faillit le massacrer quelques minutes avant ? Elle fit une espèce de grimace. " - S'il te plaît." répéta t-elle doucement.

Elle était folle ! Voilà ce qu'elle se disait en même temps. Faire confiance à un homme ! Même chien. Quelle folie. Elle prenait un risque inconsidéré. Et quelque part, elle se disait que s'il avait été homme, elle l'aurait sûrement déjà éliminé. Mais Chronos avait les traits d'un chien. Ca lui causait une véritable souffrance de devoir le tuer.

Parce que oui : Zara aimait les animaux. Elle avait un véritable don avec eux. Elle les regardait, elle avait l'impression de les comprendre. Et quand elle leur parlait, c'est comme s'ils la comprenaient. Si elle devait tuer Chronos, tout homme fut il, elle avait peur de rompre le sortilège. Celui qui l'unissait aux créatures de ce monde. Mais aussi, celui bien plus réel, qui la liait aux créatures du monde des esprits.

A ses yeux, alors, elle perdrait tout. Mais même sans aller jusqu'à cette crainte peu fondée, elle ne voulait pas tuer un chien ! Tout homme fut il ! Ca la dégoutait. Ca allait au delà de sa morale. Un animal, quel qu'il soit, féroce ou non était innocent à ses yeux. On ne tue pas un innocent !
______________________
Revenir en haut
Chronos
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2010
Messages: 43
Rôle: Chien
Masculin
Âge: 30 ans
Focus: Gestuel
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 22 Avr - 14:58 (2011)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

Il avait peur Chronos. La scène dont il venait d'être témoin l'avait effrayé. Comment aurait-il pu imaginer que Zara, la toute petite Zara apeurée accoudée à un bar, terrifiée par une porte. Une toute petite femme fragile comme ça puisse en vérité n'être qu'une énorme bête cruelle et sanguinaire. Oui, cruelle et sanguinaire. C'était bien l'idée que se faisait Chronos des loups-garous. Lors de son apprentissage avec Orlando, le vieillard lui en avait apprit quelques mots qui lui avaient déjà glacé le sang à l'époque. Alors voir un loup-garou, comme ça sous son nez -ou du moins son museau- !

Pourtant, elle n'avait plus l'air effrayante Zara. Au contraire, elle semblait infiniment fragile et triste. Elle ressemblait à une poupée de porcelaine que le moindre choc aurait pu briser. Assise sur les marches, la tête baissée sur ses mains nouées elle ne faisait vraiment pas peur. Au contraire, elle inspirait un devoir de protection. Chronos se sentit mal à l'aise, ne sachant que faire. Soudain, elle releva la tête, le fixant de ses deux grands yeux sombre. Chronos frémit et entendit la réponse à sa question. Zara parlait d'une petite voix nouée. Personne n'était au courant.

Le petit chien sentit s'abattre comme un lourd fardeau sur ses épaules. Alors il était le seul à connaître ce lourd secret ? Le seul ?! Le sorcier se sentit se décomposer. Cette confidence lui faisait peur. Un secret aussi gros, aussi énorme, aussi affreux. Et il était le seul à le savoir...

Elle continua en murmurant que les loups-garous du Coeur ne devaient pas savoir ce secret. Qu'ils risquaient de la chasser. Chronos déglutit difficilement. Avait-elle voulu atténuer sa phrase en disant "chasser" à la place de "tuer" ? Il s'approcha d'un pas timide.

" Mais... mais tu veux pas essayer de les rejoindre ? Les loups-garous du Cairn ? Comme ça...comme ça tout ira mieux, non ? Non...?" proposa-t-il d'une petite voix.

Il voulait essayer de l'aider, cette pauvre petite. Elle fixait le vide d'un air hagard et soudain, mue par il ne savait quelle décision intérieure, elle le supplia de ne rien dire. Le coeur du petit chien se perdit. La voix de Zara était attendrissante, si fragile. Il aurait voulu lui promettre de ne rien dire. De garder son secret jusqu'à la tombe. Et pourtant... C'était un bien lourd secret, il le savait...


" Oh Sara..."
murmura-t-il tout en s'avançant davantage. " Je ne dirais rien. Je te le promet. " Il eut l'impression de sceller un pacte irréfutable. " Je ne révélerais jamais ton secret à personne. A personne, tu m'entends ?" répéta-t-il d'un ton déterminé. Il passa sa tête sous la main de la jeune femme et demanda, plus timidement. " Depuis combien de temps vis-tu avec ça ?" Il n'y avait plus de trace de peur dans sa voix, seulement de la compassion.
______________________
~ "Le temps sans remords." ~
Revenir en haut
Zara Zmerald
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2010
Messages: 41
Rôle: Fauconnière
Féminin
Âge: 23 ans
Focus: Stylet
FICHE: URL

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 16:05 (2011)    Sujet du message: Mystérieuse Porte Répondre en citant

Les rejoindre ? Zara regarda chronos d'un air effrayé. " - C'est un trop grand risque." expliqua t-elle. Il fallait qu'elle lui explique. Pour qu'il ne parle pas. Pour qu'elle puisse lui faire confiance. Zara frissonna à cette idée. Le plus paradoxal c'était que la bête en elle avait augmenté sa capacité. Celle de communiquer avec les animaux. Mais aussi son dégoût de leur porter atteinte. Alors que la bêteen elle les chassait. Elle les tuait. Mais alors, c'était la bêteelle-même qui se servait. Comme un sacrifice.

Et elle ne détestait pas ça, alors. Il y avait un tel ressort naturel en-dessous. En bête, c'était comme si Zara faisait partie des animaux. Et elle aimait laisser la bête faire. Communier avec eux dans la mort. Comme elle communiait avec eux dans la vie. Quand elle était pleinement elle-même.

En revanche, elle détestait sentir la folie de la bête. Ca ne lui arrivait pas souvent pourtant. Comme elle s'en voulait ! " - Si jamais ils ne veulent pas... " commença t-elle à lui expliquer laissant en sous-entendu ce qui pourrait arriver.

Chronos lui promit alorsdenerien dire. Elle soupira de soulagement. Elle le croyait sans réserve. et cette fois ne fit pas attention que c'était un homme qui le lui promettait. Elle avait encore oublié ! Elle lui sourit. Il était gentil. Il lui demanda alors depuis quand elle était comme ça. Zara réfléchit. Labête avait pris une telle importancedanssa vie. Elle avait l'impression que c'était depuis toujours.

C'était quelques années après qu'elle soit arrivée du Brésil. Elle était "sortie" à Plymouth, deux ans après. Ca lui faisait à peu près treize ans. Elle avait été recueillie par le frère Erman. Quatre ans plus tard, le loup l'avait agressée... Elle était alors partie apprendre à le maîtriser auprès de Frelon Rouge... ça devait lui faire dix-sept... ou dix-huit ans... elle ne savait plus trop...

" - Cinq ans ?" répondit-elle pas très sûre d'elle. Ne voulant pas trop s'étendre non plus. Elle se leva finalement, laissant là le petit chien. " - Mais ça fait deux ans que je suis ici. C'est chez moi ! tu comprends ?" lui demanda t-elle doucement.

Elle n'avait jamais eu de chez elle. C'était sa première fois. Elle y tenait. C'est en pensant à ça qu'elle se souvint que chronosvenait d'arriver. " - Au fait... tu sais où dormir ? toi ?" lui demanda t-elle avec l'envie de lui faire plaisir. Elle se sentait reconnaissante. Elle avait envie de lui rendre service à son tour.
______________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:18 (2017)    Sujet du message: Mystérieuse Porte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Angoulême Sorcier Index du Forum -> Rue du Hâ -> La Volière des Communications Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Modified by M.Minchin Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com