Angoulême Sorcier Index du Forum
Angoulême Sorcier
Forum rpg contemporain et fantastique.
 
Angoulême Sorcier Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Drôle de Nuit ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Angoulême Sorcier Index du Forum -> Rue du Hâ -> Les rues d'Angoulême Sorcier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Jeu 2 Sep - 13:20 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

On arrive de là
(Jour de la rencontre Joe/Eliward/Strugg)

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Drôle de Nuit


Nelig était rentrée chez elle enfermée dans un silence de plomb. Elle poussa la porte et reprit ses activités. Elle n'avait pas envie de demander quoique ce soit à Eliward Rangromd. D'abord, il ne lui revenait pas. Elle ne l'aimait pas ! Mais en plus, pour ne rien arranger, il vendait des pendules ! Comme elle ! Bon, c'est vrai que la fabrication de ces petits foci n'était pas la même selon si ils étaient fabriqués par Eliward ou par elle. Lui, il faisait dans la verroterie ! Bon, peut-être qu'elle y mettait beaucoup de mauvaise foi car elle devait bien reconnaître que ses pendules respiraient l'harmonie au niveau des auras.

D'ailleurs un peu trop ! Nelig, elle, ne composait ses pendules qu'avec des métaux ou du bois auxquels elle ajoutait de nobles éléments magiques. Et de l'harmonie, justement, elle s'en méfiait. L'harmonie n'est pas dans les hommes ! L'harmonie ne convenait qu'aux hommes parfaits et les hommes parfaits, ça n'existait pas ! Elle devait bien convenir qu'Eliward, lui, faisait tout, toujours parfaitement et à cela, elle ne put retenir une grimace de mépris.

Elle, elle préférait faire des foci imparfaits, complémentaires à leurs sorciers. Elle n'hésitait donc pas à faire d'audacieuses associations qui pouvaient peut-être sur le moment paraitre bancales mais qui, une fois qu'ils se retrouvaient entre les mains de celui pour qui il était destiné trouvait un équilibre inégalé...

Bref, Nelig ruminait ! Cela l'agaçait malgré la décision qu'elle avait prise de se passer du bijoutier. Cela l'agaçait parce qu'elle s'inquiétait pour Faust ! Mais cela ne l'empêcha pas de lui faire faire le reste du ménage de la réserve, et de le faire travailler sur sa baguette. Aujourd'hui, il devait refermer a baguette et l'encercler. Impossible de la refusionner : Un sortilège pourrait modifier l'équilibre magique de l'artefact ! Mais elle avait aussi penser à ça : Elle venait de recevoir un colis d'Or des sorcières de Tolède. Un or vraiment particulier. Il devrait fabriquer des anneaux avec pour sceller la baguette...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Sep - 13:20 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Il était une fois
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2008
Messages: 50
Rôle: Narrateur

MessagePosté le: Jeu 2 Sep - 15:55 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Lorsque le soir arriva, Faust passa devant un miroir. L'image qu'il vit de lui avait de quoi choquer. Le haut de sa tête était devenu tout noir jusqu'à la délimitation créée par Nelig.

C'était aussi noir que le vide le plus total.

Au toucher, pourtant, le doigt s'y enfonçait mais il en retirait une telle sensation désagréable qu'une fois de plus cela faisait penser au vide intersidéral, ou au moins l'idée que l'on s'en fait.

La lumière pénétrait l'obscurité, mais n'éclairait rien comme mangée par le haut du crâne de Faust.

Mais au delà de cette aberration, une goutte semblait se former de cette substance de néant, une goutte qui menaçait de déborder de la limitation magique de Nelig... Faust risquait de disparaître...

______________________
...il y a fort longtemps, c'était hier...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 8 Sep - 12:59 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Faust ne fut pas mécontent de voir la dernière étagère dépoussiérée ! Enfin, il avait terminé de ce coté là du moins. Mais surtout, il fut enchanté d'entendre Nelig l'appeler au travail de sa baguette ! Cela faisait longtemps qu'il travaillait dessus : Depuis le début de leur association pour être précis. Quelle joie de s'asseoir sur cette chaise au siège usé, de poser ses coudes sur le bord de la table, de tripoter les petits instruments aux manches dorés...

Cette fois, il dut utiliser une espèce de petite flamme bleue pour faire chauffer l'or noirâtre dans un creuset. C'était la première fois qu'il utiliser un métal. Il avait adoré le voir faire des vagues qui se figeaient presqu'aussitôt à la surface sous l'effet de l'air ambiant. Il avait adoré le couler dans de petites rigoles ou il refroidissait pour prendre l'aspect de petite tiges dorées. Encore tiède, il devait le prendre entre des pinces, lui imprimer une torsion, et dans chaque ride, le noir de l'or réapparaissait.

Les tiges torsadées, il avait du les aplatir avec un petit marteau. A écouter Nelig, il n'aurait pas fait tout ça, mais c'était SA baguette, la première, la révélatrice, il voulait qu'elle soit belle !

Une fois aplati, il les avait enroulé fortement autour des deux parties de la baguette comme un pansement. Il avait recommencé à faire une nouvelle tige qu'il avait aplati ensuite sans la torsader, il y avait gravé alors des demi soleils naïfs et des lunes à intervalles réguliers, puis avait placé ce ruban à une distance suffisante pour inspirer la place de la main.

Ça lui avait prit toute la journée. Il était alors fatigué, mais heureux et fier comme un paon ! Il l'avait alors apportée à Nelig, en souriant et lui avait montré... Mais tandis qu'elle l'examinait, son regard avait été attiré par la surface réfléchissante de vieux miroir posé au sol et recouvert d'une fine couche de poussière... Il faudrait qu'il nettoie aussi cette partie là du magasin ! Que devaient penser les clients ???

S'approchant pour y passer un petit coup de chiffon, il avait alors vu son image. Contrebalançant le noir du haut de sa tête, il était devenu tout blanc. " - N... Nelig ?" avait il appelé faiblement, d'une voix soudain mourante. Ne venant pas assez vite, il répéta avec une voix cette fois aigüe qui se brisa sur la fin : " - Neliig ???" Le froid avait envahit son corps, la peur lui serrait les tripes, ses yeux lui piquèrent. Faust était au bord de l'affolement. Seul un sentiment incrédule l'empêchait d'y sombrer...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Mer 15 Sep - 19:09 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Quelle triste journée. Depuis que les petits papiers de l'hôtel de ville circulaient dans la ville, les clients s'étaient fait rare. Bah, d'habitude, ils n'étaient pas bien nombreux mais tout de même, il y en avait bien un ou deux pour venir la déranger au pire moment de la journée. Aujourd'hui, rien. Tout le monde restait bien sagement chez soi... *Trouillards va !* gromelait Nelig en train de fumer son tabac brun au bout d'un porte cigarette en ivoire jauni.

Elle rabottait l'écorce d'une branche de mélèze... Elle n'avait jamais fait de baguette en bois de mélèze. Ce serait une nouvelle expérience. Cet arbre qui avait l'apparence d'un sapin mais qui perdait ses épines en hiver, un faux, un fourbe. C'était la faiblesse de cet arbre destiné aux hypocrites comme aux comédiens, aux négociateur comme aux joueurs de poker...

Il aurait fallut l'associer à une essence magique sublimant son défaut en qualité, comme de la poudre de perlimpimpin ou du souffle de Morphé, des écailles de caméléon ou des moustaches de renard... Mais Nelig ne croyait plus dans les hommes. Elle pensait à une association plutôt dueliste, comme du poil de licorne ou une bandelette de momie. Une baguette aussi distendue ne pouvait qu'apporter le meilleur à un scélérat, un escroc ou un espion, apportant sincérité au menteur non pas dans le but de le rendre meilleur, mais meilleur dans son art, aussi fourbe soit il.

Il lui faudrait la protéger par Mercure et la Lune, deux planètes qui n'étaient pas spécialement désignées pour le mélèze bien que compatible, mais seule solution pour associer des éléments aussi contraires... Cela pouvait ne pas marcher du tout ! Elle avait eu quelques échec avec des choix moins audacieux, mais l'expérience aidant, ces échecs se faisaient rares...

Et puis, comme elle aimait se le dire à elle-même, elle ne choisissait plus, elle se laissait guider par des ressentis, sachant très bien que chaque baguettes, chaque focus ne devait son existence qu'au sorcier qui la cherchait. Ainsi c'étaient retrouvés devant elle des foci et leur mage auquels elle n'aurait jamais songé.

Elle venait de poser son petit instrument quand son jeune apprenti apparu devant elle, sa baguette terminée à la main et une mine réjouie ! Le haut de son crâne avait un peu changé. Il semblait à présent tellement obscur qu'il semblait qu'on avait éteint la lumière juste à cet endroit là. Nelig avait l'impression tenace qu'à cet endroit précisément, il n'y avait pas que la lumière qui avait disparu.

Elle se pencha sur la baguette de saule. Le Saule était un arbre qu'elle appréciait beaucoup. Fin, sensible, riche, généreux, elle prenait comme un signe que ce fut justement le choix de Faust. Ce gamin lui plaisait. Elle examina la fente réduite à rien par le serrage du métal. Il s'était appliqué à l'ouvrir, se souvenait elle, il y avait presque un an quand elle l'avait accueillit comme apprenti. Son joli travail apparaissait à présent. Il fallait savoir qu'elle était coupée dans toute sa longueur.

Elle approuva donc le serrage. Par contre, le morveux s'était largement servi de ses réserves d'or ! Elle fit la grimace. Elle était belle, certes, avec un petit coté naïf tout à fait raffraichissant et pulsait harmonieusement Saule et élu d'Odin allait ensemble pour une personnalité profonde. L'or ne lui apportait finalement qu'une touche de panache, d'audace qui lui allait bien, mais bon sang ? Etait il obligé d'en mettre autant ???

Faisait la grimace tout en examinant les extrémités, elle l'entendit et dut relever la tête un peu surprise. Qu'avait il encore ce fils de Crésus ?

Il avait l'air paniqué, terrifié, au bord des larmes. C'en fut trop pour la grande femme qui se leva d'un bond, la nouvelle baguette à la main pour s'approcher de lui. son oeil unique examina le problème avec plus minutie et le diagnostic avait l'air terrible !

" - Bon, au diable les inimitiés ! A présent, je n'ai plus le choix ! Viens avec moi !" Et elle attrapa sa longue cape et s'apprêta à sortir dans l'obscurité de la nuit. Cette obscurité n'était pas normale ! " - Mais que fait donc cet allumeur ? Ce soir ?"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Dim 26 Sep - 11:47 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Il sentit le soulagement l'envahir quand sa maîtresse se pencha sur lui. Nelig était là, plus rien ne pouvait lui arriver de mal, voilà ce qu'il pensait. Elle le tripota quelques instants et puis la mine grave décida de l'emmener tout de suite chez le bijoutier, comme le chamane du Coeur le leur avait dit plus tôt dans la journée.

Mais à présent il faisait nuit. Quand Nelig s'élança vers la porte, Faust se sentit de nouveau inquiet. Dehors, la nuit, il y avait un monstre qui rôdait. Bien sûr Nelig serait à ses cotés mais il y avait quand même un monstre ! Il la regarda ouvrir la porte sans lui-même se dépêcher à se préparer à une telle expédition. Quand le noir de la rue entra presque dans la boutique obscure, il frissonna et resserra autour de lui sa cape.

" - Mais Nelig, il est peut-être resté chez lui à cause... du monstre ?" proposa t-il hésitant. " - On va pas sortir dans le noir ? Hein ? Dis ! Il est peut-être n'importe où près à nous sauter dessus ! Et t'as vu comme il est fort et comment il court vite ? ... Nelig... S'il te plait... J'ai... " Mais il se tut sous le regard implacable de la femme borgne.

Il s'approcha d'elle et sortit dans l'obscurité. Il avait faillit lui dire qu'il avait trop peur pour ça, mais comment décevoir ainsi sa maîtresse. Il avait donc pris sur lui et si ses jambes tremblaient à ce moment là, jamais il n'avouerai à présent que c'était de terreur ! Collé à Nelig, pourtant, il n'osait avancer sans elle...
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 13:53 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Quelque chose flottait dans l'air. La tranquillité de la ville avait été perturbée. Nelig, le nez au vent comme un chien de chasse examinait chaque coin de la rue de son regard unique. Le monstre n'était pas là. Il était partie allez savoir où ! Faust l'empêchait d'avancer, du moins, il encombrait la marche à pas élancés de la grande femme. Elle ne disait pourtant rien. elle se contenter d'épier chaque mouvement d'ombre de la nuit, sa baguette allumée.

Dans le halo lumineux, les bâtiments se dessinaient noirs et sombres, fantomatique, percés de petites lueurs timides, comme si la lumière elle-même avait peur de s'aventurer dehors. Inconsciemment, elle avait posé une main protectrice sur les épaules de l'enfant qui la collait. Nelig était trop concentrée pour prendre garde à ne pas montrer son affection. Elle surveillait et leur avancée lui parut si longue ! Du mouvement se faisait au niveau de l'HÔtel de Ville. Il y avait là une concentration magique qui n'était pas entièrement due au Coeur. Probablement dressait on un plan pour venir à bout de la bête sans nom.

La place lui parut lourdement silencieuse. Pourtant Nelig aimait la nuit où tous les chats sont gris, elle y compris. Mais cette nuit était électrique. Quelque chose rôdait, et elle savait quoi, mais ce n'était pas tout. Nelig avait un très mauvais pressentiment mais elle n'aurait su dire à quel sujet. Devant elle se dessinait de nouveau la rue du Hâ. Le marchand de cailloux était tout près à présent...

Tout était éteint chez lui. " - Il dort pas déjà ? tout de même !" ronchonna t-elle en frappant à grand coup de poings à la porte. Elle attendit, tendue. Mais hélas, elle ignorait que Rangromd faisait partie de la coalition de l'Hôtel de Ville. Qu'il n'était pas chez lui... " - Ouvre donc ! Maudit charlatan !" cria t-elle un brin trop aigu, la voix elle aussi affectée par le stress ressenti... Personne, pas un mouvement, pas une lumière... Rien ! " - Maudit soit il !" ronchonna t-elle. " - Il a choisit sa soirée pour aller s'amuser le bougre !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Faust Mordread
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2008
Messages: 45
Rôle: disciple de Nelig
Masculin
Âge: 12 ans
Focus: Merisier, cheveu d'ange
FICHE: URL

MessagePosté le: Lun 18 Oct - 11:45 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Faust ressentit la main protectrice de Nelig comme une bénédiction. Il retrouva courage : Sa très forte maîtresse était près de lui. Ses yeux fouillait la pénombre cependant mais il était sûr que cela n'était pas nécessaire : Nelig était là ! Elle sentirait la présence avant que ses yeux ne la voit. Mais il voulait se rendre utile, la soutenir, cette grande femme ! Alors, il cherchait tout en avançant collé à elle.

Il reconnut l'immense ombre de l'hôtel de ville plongé dans le noir. Il frissonna. Comment pouvait on les laisser dans le noir ? C'était trop injuste ! Non pas qu'en règle générale il eut peur de l'obscurité - Ne se baladait il pas dans les bois obscurs en pleine nuit derrière la maison familiale des Mordread ? - mais l'existence de la créature qui l'avait frôlé et empoisonné rendait l'obscurité bien plus inquiétante qu'en général !

Il sentit que Nelig se détachait de lui tout à coup pour monter les marches qui les séparaient de l'atelier du bijoutier. Il l'avait entendue plus d'une fois râler après lui. Était ce vraiment raisonnable que d'aller lui demander secours ? Elle rabâchait tellement de fois que ce fut un charlatan. A la voir ainsi tambouriner à la porte en vain, il commençait à se dire qu'elle avait peut-être perdu tout espoir de le sauver et qu'elle essayait tous les moyens à sa disposition même les plus improbables... Faust allait mourir ! Des larmes lui piquaient les yeux tandis que la brise du soir lui arrachait un frisson...


" - Il... Il est pas là... "
dit il la voix mouillée. " - Rentrons... Nelig... S'il te plaît... " Pire que tout : Lui était condamné, mais pas Nelig ! Et à cause de lui elle s'exposait au danger ! Il en ressentait une culpabilité grandissant avec cette révélation. " - Nelig... " supplia t-il.
______________________
Moi aussi je suis un sorcier^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelig Croupdebouc
Adulte

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2008
Messages: 53
Rôle: Commerçante
Féminin
Âge: +ou- 40 ans
Focus: bois de cerisier et plume d'hyppogriffe
FICHE: URL

MessagePosté le: Dim 14 Nov - 12:28 (2010)    Sujet du message: Drôle de Nuit Répondre en citant

Pas là... Nelig en blêmit. Elle sentit la peur s'insinuer sous son manteau de grisaille. Où pouvait il être par une nuit pareille. Fermant les yeux, elle serra le manche de sa baguette comme pour concentrer d'avantage ses perceptions. Il n'y avait bel et bien personne dans la maison. Ce n'était pas une lâche stratégie de sa part pour la laisser sur le pas de sa porte.

Nelig étendit ses perceptions. Elle sentait la vie se mouvoir dans les maisons environnantes mais toujours pas de Rangromd ! Une bonne chose aussi : Le monstre n'avait pas l'air d'être tout près non plus. Ce n'était pas une raison pour s'attarder. Attrapant son petit apprenti pleurnichard par le bras, elle l'entraina derrière elle. Dans un premier temps, elle pensait rentrer chez elle, ignorant tout de ce qu'elle devait faire. Il y avait bien l'hôpital Sainte Egéria... Mais c'était encore plus loin donc plus risqué encore... Et elle se doutait qu'ils ne pourraient rien faire non plus. La seule solution était de chasser ce monstre, d'amener sa dépouille au chamane du Clan et espérer qu'il pourrait alors faire quelque chose...

Mais chasser le monstre ?! Ce ne serait pas une mince affaire. Nelig sentait son oeil la bruler aussi. Elle commençait à perdre espoir. Faust ! Son petit Faust était bien mal parti ! Et elle a qui on avait confier cet enfant n'avait pas su le protéger.

Dans la nuit noire, l'hôtel de ville se dessiner et il lui semblait y sentir du mouvement. Ce n'était pas bien exceptionnel mais... N'était ce pas Rangromd qui s'y trouvait aussi ? Le coeur de Nelig bondit d'espoir à cette pensée. Brusquement, elle vira vers l'hôtel de ville...

(La suite LA)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:36 (2017)    Sujet du message: Drôle de Nuit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Angoulême Sorcier Index du Forum -> Rue du Hâ -> Les rues d'Angoulême Sorcier Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Modified by M.Minchin Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com