Angoulême Sorcier Index du Forum
Angoulême Sorcier
Forum rpg contemporain et fantastique.
 
Angoulême Sorcier Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Lyra Tyto ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Angoulême Sorcier Index du Forum -> La Gazette d'Angoulême Sorcier -> Cadastre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lyra Tyto
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 6
Féminin
Âge: 15 ans
Focus: Stylo plume, incantations et divers ouvrages à sa portée
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 18 Mar - 20:42 (2011)    Sujet du message: Lyra Tyto Répondre en citant

[list]Prénom et Nom : Lyra Tyto

    Prénom et Nom : Lyra Tyto

    Âge ou/et date de naissance : 16 Septembre 1995

    Origine : France

    Particularité/Race (sorcier, non croyant, créature...) : Humaine, sorcière.

    (Profession : ) En théorie trop jeune, mais travaillait pour un trafiquant de drogue qui acceptait de la loger et de la nourrir en échange de ses capacités. Ce dernier connaissait l’existence de la magie, bien qu’il ne puisse lui-même en faire usage.

    Historique :



    « Lyra ! »

    La voix grave et ferme de Mr. Dubreuil, accompagnée de ses grands pas martelant lourdement le plancher, tira la jeune fille de sa torpeur. Assise sur le rebord de la fenêtre, un livre sur les genoux, la fatigue avait eu raison de sa concentration et elle n’avait pu s’empêcher de piquer du nez.

    « Hmm ?, marmonna-t-elle en levant lentement les yeux vers lui. »

    Mr Dubreuil lui décocha un regard torve et déambula vivement à travers la petite pièce dont il venait de claquer furieusement la porte. Au coin des lèvres de l’adolescente, un léger rictus se dessina : il était nerveux. Les choses promettaient…

    « Dis-moi, c’était quoi ce fichu dossier ?! »

    Etouffant un bâillement, l’intéressée de contenta de hausser les épaules.

    « Pardonnez-moi, mais je ne vois pas de quoi vous parlez.

    -‘Fais pas l’innocente, tu sais très bien de quoi je parle, petite garce ! »


    Faisant mine de comprendre, Lyra pivota de son perchoir de façon à laisser ses jambes pendre dans le vide, rangea soigneusement son ouvrage dans sa sacoche à bandoulière, et hocha la tête d’un air évasif.

    « Ah oui, je vois… Eh bien, sauf votre respect, Mr Dubreuil, je ne suis pas une machine. C’est pourquoi me faire travailler tard dans la nuit peut comporter, à la longue, certains risques...»

    Le trafiquant l’interrompit en abattant son poing sur le mur, à quelque centimètre de sa tête. Surprise, Lyra manqua de trébucher mais retrouva à tant son équilibre en battant frénétiquement des bras.

    « Je suis impuissante face à cela, Monsieur ! Répliqua-t-elle, irritée.

    -Impuissante ? Tu te f*u de moi ? Trafiquer ces foutus formulaires de douane, c’est pas compliqué ! Alors, qu’est-ce que t’as fait ?! »

    Son regard jetait des éclairs. Lyra se garda de le soutenir, sachant que cela ne ferait qu’empirer la situation. Elle s’attendait parfaitement à ce genre de problème : hier soir, lorsque le trafiquant lui avait laissé un nombre considérable de documents à modifier, l’engourdissement l’avait pris et elle en avait négligé quelques-uns. Peut-être avait-elle mal imité l’écriture des douaniers, ou bien avait-elle laissée une tâche d’encre au beau milieu de la feuille… Mais qu’importait, l’existence qu’elle menait n’avait plus aucun sens, aussi n’y avait-elle point pris vraiment garde.

    « Réponds ! »

    La jeune fille se leva. Ayant repris ses aller-retour, le trafiquant s’était à nouveau engouffré dans la pénombre de la salle, bien qu’elle distingue toujours à travers l’obscurité ses prunelles bleu glacier la fixant intensément. Lyra pris une grande inspiration. Cet instant allait s’avérer fatidique. Enfin, elle se lança :

    « J’en ai assez, Mr Dubreuil. Cette vie n’est qu’ennui et asservissement. Je m’en vais.»

    Contre toute attente, l’intéressé éclata d’un rire jaune et peu raffiné pour un homme de son statut.

    « Ben voyons ! Et où comptes-tu aller, comme ça, sans un sou ? Tu penses peut-être tomber sur une personne assez charitable pour t’héberger et te nourrir ? Tu rêves, gamine !

    -Vous l’avez bien fait, vous, et pourtant vous n’avez rien de charitable. D’ailleurs…

    -Moi, je connaissais l’existence de la magie !
    L’interrompit Mr. Dubreuil. Tu sembles l’oublier, ça, Lyra ! »

    L’adolescente ne répliqua pas. Le trafiquant lui avait vaguement parlé de son frère, un sorcier disparu mystérieusement durant sa jeunesse, après avoir maintes fois évoqué l’existence d’un monde parallèle où la magie avait sa place... Qu’était-il devenu ? Etait-il parti de son plein gré? Et surtout, s’il y avait quelque part un portail capable de relier les deux dimensions, où se trouvait-il ? Lyra se doutait qu’elle ne soutirerait guère d’informations auprès de son interlocuteur, mais sans plus de donnée, elle risquait de suivre une mauvaise piste. De plus, qu’avait-elle à perdre ?

    « J’irai le rejoindre, dit-elle simplement. »

    Un silence pesant s’abattit dans la petite chambre. Une faille dans le temps, ou tout semblait demeurer en suspension. Les secondes s’écoulaient, tandis que Lyra plongeait ses yeux avec insistance et effronterie dans ceux de Mr. Dubreuil. Ainsi, depuis plusieurs années, elle espérait avoir un jour le courage de renverser la situation. Ce jour était arrivé, elle le sentait. Désormais, l’ombre du vieil homme ne planait plus au-dessus d’elle. Elle était libre. Du moins, presque. Avant de sentir se pousser des ailes, il lui restait quelque chose d’important à faire. Sceller le pacte qu’elle avait conclu avec le trafiquant, à l’époque où elle n’était qu’une insouciante gamine évadée de l’orphelinat, enfant rebelle que ses semblables insupportait au plus haut point, fuyant un monde qu’elle jugeait immoral et dépourvu d’intérêt. Alors qu’elle pensait que sa fin était arrivée, Mr Dubreuil lui avait tendu la main. Elle l’avait fermement saisi, refusant de croupir au coin d’une rue, refusant que la police ne la retrouve et qu’on ne la renvoie vivre en communauté… Seulement, cette main n’était avide que d’argent et de pouvoir. Lyra le savait. Mais elle pourrait manger et dormir convenablement, tout en étant épargné des inepties de ceux qu’elle méprisait. Ceci était également une bonne occasion de développer son pouvoir. Mr Dubreuil en connaissait dès le départ l’existence : Lyra avait sa réputation d’enfant « étrange et silencieuse », que les rumeurs liaient à des phénomènes inexplicables, dont son ancien orphelinat avait été le théâtre. Depuis son départ, plus aucun événement douteux ne s’était produit. « L’enfant ensorcelée » -comme la surnommaient ses camarades- s’étant éclipsé, tout ceci n’avait plus lieu d’être… Le trafiquant, quand à lui, venait de dénicher un excellent moyen de réguler ses échanges de marchandise…

    « Mon frère était un idiot, répondit-il gravement. »

    D’une main, Lyra dénoua le ruban qui nouait sa longue chevelure, qui tomba sur ses épaules avec une élégante ondulation, et le fourra dans sa sacoche. De l’autre, elle attrapa son béret et le posa sur sa tête en l’inclinant du côté gauche.

    « Qu’importe la bêtise si la liberté lui a permis de parvenir à ses fins ! Votre frère était idiot, peut-être. Mais votre frère était un sorcier. Adieu Mr Dubreuil. »

    Sur ces dernières paroles, elle fit volte-face et bondit par l’encadrement de la fenêtre, qu’elle avait pris soin de laisser ouverte, pour réceptionner son saut deux mètres plus bas sur un muret de pierre. Derrière elle, une détonation retentit. Un projectile siffla près de son oreille et alla ricocher sur une toiture en ardoise. Le trafiquant avait ouvert le feu. Et apparemment, il savait viser. Elle n’avait pas intérêt à rester là, car s’il venait de manquer de peu son coup, il ne répéterait pas la même erreur. La jeune fille détala droit devant elle, puis se força à dévier sa trajectoire pour être moins facilement accessible par les balles que lui envoyait gentiment son ex-bienfaiteur. Lorsqu’elle se jugea à une distance suffisamment sécurisée, elle se laissa glisser le long du muret pour regagner le trottoir. Fort heureusement, elle se trouvait dans une ruelle déserte, ou apparemment personne ne l’avait remarqué.

    Soulagée, elle s’éloigna d’un pas vif de l’immeuble où elle résidait, tout en songeant à ses projets futurs. Angoulême. En chapardant quelques dossiers dans les tiroirs du vieil homme, Lyra s’était informée de sa ville natale. Et par la même occasion de celle de son frère. Tous deux avaient vécu là-bas une vingtaine d’année, avant que ce dernier ne soit porté disparu. Du moins, de ce monde ci… Elle espérait reccueillir d'autres informations à son sujet grâce à cette dernière conversation, mais le destin semblait en avoir voulu autrement... La fugitive s’arrêta net : elle venait de repérer un panneau indiquant la gare. Aussitôt, un sourire rusé se dessina sur ses lèvres.

    « Prenons le train… murmura-t-elle. »

    Une fois sur place, elle remarqua, au milieu de la foule, un petit groupe de contrôleurs. Dans ces conditions, jouer la passagère clandestine serait risqué : une mineure sans aucun baguage ni pièce d’identité vagabondant ou bon lui semblait ne serait sûrement pas particulièrement bien vue. Qui plus est, même si elle avait grandi, elle était toujours recherchée depuis sa fuite de l’orphelinat il y a quelques années. Après avoir enfin retrouvé sa liberté, il était encore de question qu’elle retourne en arrière ! Heureusement, elle avait sur elle une cinquantaine d’euros, de quoi se payer un billet et embarquer loin d’ici… Elle leva les yeux à la recherche des horaires des trains, et ne tarda pas à tomber sur celui qu’elle cherchait : Angoulême, départ 19h38. Elle jeta un œil à sa montre : 19h36. Une queue interminable stationnait devant de guichet, et une annonce dans les haut-parleurs annonçait la fermeture imminente des portes.

    « Effectivement, ça risque d’être compliqué. »

    Lyra resta clouée au sol, l’espace d’une seconde.

    « Bon, tant pis. »

    Elle entra furtivement dans un wagon. Juste avant de pénétrer dans le compartiment, elle tira de sa sacoche un ancien billet, utilisé lors d’un voyage à la frontière espagnole pour assister Mr Dubreuil, qu’elle avait précieusement conservé pour une situation telle que celle-ci.

    « Suis-je bête, pourquoi n’y ai-je pas songé plus tôt ? »

    Avec un petit rire, elle agita les doigts, tandis que les inscriptions sur le billet ondulèrent mystérieusement. Les portes définitivement closes, un vrombissement retentit. Elle lut son billet :

    « Angoulême, train de 19h38. Je suis en règle. »

    Et le train démarra.










    Caractère :

    Lyra. Que dire d’elle ? Elle n’a pas un caractère facile, j’en conviens. Stoïque et discrète aux premiers abords, le nez systématiquement plongé dans quelconque ouvrage, prendra-t-elle la peine de lever les yeux lorsque vous l’interpellerez ? A sa guise. Tantôt, elle vous décochera un sourire joyeux, tantôt elle vous dévisagera avant de reprendre sa lecture. Parfois même, elle se lèvera et ira se réfugier dans un coin tranquille ou personne d’autre ne sera susceptible de la déranger. Vous l’aurez compris, elle est totalement imprévisible. Pourtant, on ne peut pas dire qu’elle manque d’habitudes et des principes, bien au contraire.

    D’une nature à la fois calme et caractérielle, Lyra prend garde à ne jamais s’écarter du chemin qu’elle s’est tracée, et, de ce fait, a tendance à s’acharner sur des détails pouvant sembler insignifiants aux yeux des autres. Les autres, justement. Que représentent-ils donc pour elle ? Elle-même aurait du mal à le décrire. Elle n’apprécie guère la foule. Elle fuit les bandes. Elle repousse la vie en communauté, ou du moins celle que l’on connaît. Toujours seule, seule avec des idéaux fixes que nul ne pourra chambouler. Or, plus les idéaux sont ancrés dans l’esprit d’un être, plus ce dernier aura de mal à accepter ceux des autres. Cette fatalité ne l’a pas épargnée : Lyra est égoïste et excessivement méfiante. Certains vont jusqu’à la qualifier de « sauvage ». Attention, par « égoïste », je n’entends pas égoïste au sens matériel : lorsqu’il s’agit de partager ses biens, la jeune fille s’avère plutôt charitable. Non, je parle-là de l’égoïsme à l’état pur, celui qui n’engendre que l’amertume, le mépris de ses semblables et le renfermement sur soi. Elle se fiche totalement du regard que lui porte son entourage, et n’essaiera en aucun cas de s’adapter à leurs exigences. Depuis sa plus tendre enfance, intégration a toujours été pour elle synonyme d’épreuve. D’ailleurs, il est rare qu’elle engage une conversation : elle préfère patienter silencieusement en attendant, ou plutôt en appréhendant, que quelqu’un vienne à sa rencontre. Et jamais elle n’est parvenue à vaincre ce problème.

    Lorsque j’ai qualifié Lyra de caractérielle, je n’ai pas donné plus de précisions… Pourtant, si l’on veut prétendre bien la connaître, explorer cette facette de sa personnalité est indispensable ! En effet, il arrive à l’adolescente d’adopter, l’espace d’un temps indéterminé, un comportement contrastant totalement avec celui décrit plus haut. La jeune fille réservée devient alors une gamine arrogante et têtue comme une mule, prenant un plaisir rusé à jouer avec les nerfs de ceux qui se dresseront sur sa route. Mais ne vous méprenez pas : elle demeure la même, et derrière ce jeu d’enfant chacun de ses coups est calculé. Elle se sert seulement d’un masque pour dissimuler ses véritables intentions. Or, il est également possible qu’elle fasse cela naturellement : cela signifiera alors que vous comptez beaucoup à ses yeux, car dévoiler sa part lumineuse traduit chez elle une profonde affection et une foi sans faille à votre égard.

    Niveau intellectuel, Lyra n’est pas particulièrement brillante. En revanche, comme vous l’insinuiez peut-être déjà, elle est très observatrice, particulièrement curieuse, à soif d'apprendre, et possède de surcroît une excellente mémoire (chose normale si l’on considère le temps qu’elle accorde à la lecture). Malgré l’air passif qu’elle arbore souvent, rien ne lui échappe, et surtout pas les éléments qui lui mettent la puce à l’oreille. En somme, beaucoup voit en Lyra Tyto une jeune fille froide et étrange, dont la manière d’être et de voir le monde ainsi que la philosophie sont totalement incohérentes. Mais prudence...

    Je m’arrêterai là en ce qui concerne la description psychologique, car l’unique manière de découvrir un personnage est de le voir passer à l’acte.


    Physique :

    Hormis ses pouvoirs, Lyra ne possède guère de caractéristiques la différenciant des adolescentes de son âge. Frôlant le mètre soixante-cinq, de teint assez pâle, de corpulence plutôt mince, sa force physique par conséquent assez limitée est compensée par de bons réflexes, une agilité et une pointe de vitesse dignes d’une chapardeuse de longue date. Ses cheveux épais et de couleur châtain clair, qu’elle laisse cascader sur ses épaules ou qu’elle noue en queue-de-cheval ou en natte, prennent au soleil des reflets dorés. Ses grands yeux noisette scintillent plus ou moins au gré de ses humeurs. Elle est en temps normal vêtue d’une veste légère, d’un jean et d’un foulard. Elle porte toujours une paire de bottes noires, un béret et une sacoche assortie, contenant un carnet de note, un stylo, un livre (Qu’elle n’hésite pas à sortir n’importe quand, même au milieu d’une bagarre), et divers objets plus ou moins inutiles, à tel point que l’on doute sincèrement, après qu’elle en ai fait l’inventaire, sur sa capacité à estimer la valeur des affaires qu’elle choisit d’emporter. Hormis cela, Lyra est assez jolie, -du moins, suffisamment charismatique pour qu’on puisse la considérer comme tel- et peut donner un ou deux ans de plus que son âge réel (Chose pouvant s’avérer pratique pour être prise davantage au sérieux…).

    Magie : Appelons cela « Magie de l’Encre ». Lyra peut matérialiser un étrange stylo plume, d’une longueur d’environ quarante centimètres. En le maniant à la manière d’une baguette de majorette ou en pointant directement sa cible -en l’occurrence une surface ou se trouve de l’encre, tel un livre où une feuille de papier- elle est ensuite capable, après avoir récité une incantation, de manipuler l’encre à sa guise, et ainsi modifier les écrits ou bien tout simplement les effacer de la page (Elle peut aussi le faire uniquement en agitant les doigts, mais seulement pour des modifications minimes, comme changer un mot dans une phrase). Ceci lui permet également, lorsqu’elle se trouve face à plusieurs ouvrages, de déterminer lequel contient les informations qu’elle recherche. L’homme pour qui elle travaillait tirait profit de ce don pour trafiquer les formulaires de douane et effacer les dossiers susceptibles de l’encombrer. Après un certain entrainement, il lui sera peut-être possible d’acquérir de nouvelles capacités : faire sortir l’encre de la feuille pour la projeter sur une surface ou un objet, modifier sa forme dans l’espace ou sa couleur et ainsi se servir de l’illusion pour tromper son adversaire… Ceci reste à déterminer.

    Focus : Stylo plume, incantations, livre ou autre support écrit.

    Niveau de vie : Autrefois confortable, désormais pauvre.

    Domicile : Sans domicile fixe.


Dernière édition par Lyra Tyto le Mar 5 Avr - 07:54 (2011); édité 17 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Mar - 20:42 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Monsieur Minchin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2008
Messages: 324
Rôle: administrateur supreme
Masculin
Âge: 36 ans
Focus: baguette, élément de rituel, voix
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 18 Mar - 21:33 (2011)    Sujet du message: Lyra Tyto Répondre en citant

Aucun soucis, Lyra. Prends ton temps^^.
Bienvenue parmi nous.
______________________
Je travaille ! Moi !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyra Tyto
enfant/adolescent

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 6
Féminin
Âge: 15 ans
Focus: Stylo plume, incantations et divers ouvrages à sa portée
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 1 Avr - 19:25 (2011)    Sujet du message: Lyra Tyto Répondre en citant

Merci beaucoup =)

Voilà, c'est terminé!
Revenir en haut
Monsieur Minchin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2008
Messages: 324
Rôle: administrateur supreme
Masculin
Âge: 36 ans
Focus: baguette, élément de rituel, voix
FICHE: URL

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 09:34 (2011)    Sujet du message: Lyra Tyto Répondre en citant

VALIDÉE

______________________
Je travaille ! Moi !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:38 (2017)    Sujet du message: Lyra Tyto

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Angoulême Sorcier Index du Forum -> La Gazette d'Angoulême Sorcier -> Cadastre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Modified by M.Minchin Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com