Angoulême Sorcier Index du Forum
Angoulême Sorcier
Forum rpg contemporain et fantastique.
 
Angoulême Sorcier Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Niamh ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Angoulême Sorcier Index du Forum -> La Gazette d'Angoulême Sorcier -> Cadastre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Niamh
Créatures

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2011
Messages: 80
Rôle: Fée
Féminin
Âge: 16
Focus: Index pointé
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 13:01 (2011)    Sujet du message: Niamh Répondre en citant

N.B. : Bien que tous les termes et le contexte exploité rappellent "Changelin : Le Songe" du MDT, je ne m'en suis également que vaguement inspiré, sachant que cette vision de la féérie a été popularisée par le poète irlandais W.B Yeats dans son "Celtic Twilight".

Prénom et Nom : Niamh de Brec’helean (Prononcez « Neev »)

Âge ou/et date de naissance : En apparence 16 ans.

Origine : Monde parallèle nommé Aza-ual. Dans ce monde, la Terre a pour nom sacré Chthonos. La magie et les créatures magiques coexistent en secret. Elles sont des légendes dont seuls quelques initiés reconnaissent l’existence. Elles maintiennent un équilibre précaire entre la science et la magie.

Particularité/Race : Fée d'ailleurs

Profession : En recherche

Historique : D’après la légende, Niamh est fille de dieu, et est l’une des reines d’Avalon, une Bonne Dame à la beauté sublime. Dans les faits, elle est de la matière des rêves : elle est issue des songes des êtres humains.
Cependant, Niamh au fil des siècles a vu sa sagesse et sa grandeur s’étioler, car peu à peu infantilisée par les hommes. Elle a évolué jusqu’à devenir une fée que l’on appelle Floralière, une Fée des Fleurs, comme celles décrites et peintes par Mary Cicely Barker au XIXe siècle. Elle est liée à la flore terrestre, et plus particulièrement à la rose.
Comme la majorité des Fées d’Aza-ual, Niamh est née au cœur de Brocéliande, la forêt de Paimpont en Bretagne armoricaine.

Aujourd’hui, Niamh est en mission. Les Grandes Reines seelies l’ont envoyée dans ce monde pour qu’elle récupère un des Treize Trésors de Bretagne qui a été volé par une Fée unseelie et qui aurait été caché ici. Seul problème : les Bonnes Dames sont de capricieuses belles cachottières et n’ont pas dit à Niamh quel était l’objet recherché, qui l’a volé exactement et pourquoi l’a-t-il amené ici. Ce vol semble constituer une épreuve pour Niamh, une Quête, dont seules les Grandes Reines en connaissent les enjeux.
Heureusement, Niamh est une habituée du danger et des mauvaises surprises.
Qu’un monde soit ainsi capable de réprimer la magie, que l’imaginaire humain soit ainsi bridé et aseptisé la rend pourtant très mal à l’aise, puisqu’elle incarne un rêve, une vertu, un idéal. Niamh n’arrive pas à concevoir l’idée que l’on soit obligé de rêver clandestinement. Mais ainsi, Niamh se demande si les Fées unseelies de son monde, issues des cauchemars et des vices de l’âme humaine, ne seraient pas en position de force dans cet univers de répression de la fantaisie où le désespoir doit se croiser sur tous les visages ?

Pour les siens, Niamh est une fée respectée, car par le passé, elle influa beaucoup la littérature médiévale irlandaise par ses amours avec les mortels. Dans le monde moderne, elle reste respectée, quoique sa voix n’influence plus les décisions de la Cour seelie. Elle est devenue cependant une sorte d’agent de confiance à qui l’on confie les missions de protection ou de recherche malgré la limite de ses pouvoirs féeriques à ce jour. Pour ses protégés, justement, Niamh est une bonne oreille, une conseillère qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense d’une attitude ou d’une situation qu’elle désapprouve. Bien qu’il lui arrive de contester certains ordres, elle finit toujours par s’y plier, car elle sait qu’aujourd’hui, elle est incapable d’appréhender le contexte qui pousse ses sages maîtresses à ces décisions étranges.

Niamh, en tant que Fée, est un être très ancien qui possède une haute érudition d’Histoire, des secrets féeriques et des situations géopolitiques surnaturelles… Dans son monde ! Ici, il lui faut tout redécouvrir sur le plan humain, et tout découvrir sur le plan surnaturel. On l’a lâchée ici sans briefing.

Autrefois sage princesse féerique adorée des poètes irlandais, Niamh est devenue une simple fée Floralière telles que les ont imaginées les peintres et ésotéristes Anglo-saxons du XIXe début du Xxe siècle. Son influence sur l’imaginaire humain s’est étendu par les romances féeriques entre mortels et Bonnes Dames. Puis, avec la modernité, ses pouvoirs se sont affaiblis, modifiés, adaptés à ce désenchantement : sa sagesse s’est perdue. De nos jours, simple fée des fleurs, Niamh reste l’élément de valeur de la très affaiblie Cour seelie grâce à son implication dans les affaires humaines. Elle n’a pas son pareil pour le renseignement.
Dans Aza-ual, la guerre féerique l’a pourtant poussée à considérer avec précautions les décisions de ses supérieures qui, bien que sages, ne sont pas toujours bien intentionnées. Elle sait que la manipulation des humains reste une arme inévitable pour les deux Cours. Cependant la souffrance qui en résulte, dans le but de rendre l’un ou l’autre parti plus fort, a beaucoup touché Niamh. La Floralière rechigne désormais à jouer des tours aux mortels pour son propre intérêt ou celui de son camp… Serait-ce là ce que l’on attendrait d’elle ?


Caractère : Niamh est une fée vive d’esprit, joyeuse, optimiste… Mais elle est aussi charmeuse, curieuse et insouciante. La plupart du temps, elle profite de la vie, de la liberté et des bonnes choses. Heureusement, elle sait quand il faut être grave, sérieuse et décidée. Elle adore se mêler des affaires des autres, surtout les histoires de cœur.

Physique : L’apparence la plus utilisée par Niamh pour se fondre parmi les sorciers d’Angoulême-sorcier (les non-croyants ne pouvant la voir) est celle d’une jeune fille en fleur, si j’ose dire. Seize ans, comme la princesse au bois dormant. D’une silhouette fluette et élancée aux membres minces et délicats, elle arbore un visage d’un blanc de lait, ovale aux traits mutins et à l’expression espiègle. Ses grands yeux obliques en forme d’amande sont d’un vert clair, brillant et vif qui rappelle la douceur d’une prairie au printemps. Ses cheveux blonds sont coupés courts, à la garçonne. Avec tout de même des mèches follettes qui partent dans tous les sens. Ses joues sont aussi roses et douces que la plus tendre des pétales, et ses lèvres sucrées arborent la même brillance qu’une petite fraise.
Mais ce que l’on remarque en premier lieu est son style vestimentaire très… fantaisiste. Les habits de son apparence humaine sont un maladroit patchwork de n’importe quoi. Des chaussettes servent de gants, un pantalon se met sur une jambe pendant que l’autre enserre la taille… Si Niamh était la reine du bon goût au Moyen-âge, les codes vestimentaires modernes lui échappent complètement. Enfin, elle est toujours pieds nus.


Magie : Les pouvoirs de Niamh à l’époque moderne se limitent à la protection d’elle-même ou d’une personne grâce à une sphère lumineuse qui englobe la cible et détourne un coup ou un projectile. En tant que Floralière, et Fée des Roses, elle est capable de redonner vie à un rosier, de le protéger des maladies, et de manière générale, de le rendre magnifique, voire éternel. Cependant, une fée étant ce quelle est, un être volage et capricieux, peu de Floralières se consacrent longtemps au même plant.

Focus : Pour utiliser ses pouvoirs, un simple pointage de l’index sur la cible suffit.

Note : L'apparence féérique de Niamh est pareille à l'apparence humaine, hormis qu'elle fait 15 cm, qu'elle a des ailes de papillon dans le dos, et qu'elle est entourée d'une douce lueur qui, de loin, la fait ressembler à un pissenlit lumineux. C'est cette forme que les non-croyants ne peuvent voir.


Niveau de vie : Niamh a un niveau de vie modeste, en fait, elle est presque pauvre, mais ça ne lui importe pas beaucoup : en tant que fée, ses besoins se résument à respirer l’air du temps et savourer l’essence des plaisirs simples. Quoique, comme toutes les fées, elle est friande d’épices, de beurre, de lait et, surtout, de fromage. Que ne ferait pas une Bonne Dame pour un peu de beurre, je vous le demande.

Domicile : Fraîchement débarquée de son monde, il lui faut trouver un foyer, peut-être même un travail, et remplir sa mission. Ah, et personne ne lui a expliqué comment elle pouvait retourner dans son monde une fois sa mission accomplie…
______________________
"Je suis Niamh. Je cherche, je cherche... Je me demande ce qu'on veut qu'je cherche..."


Dernière édition par Niamh le Jeu 7 Avr - 20:47 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Mar - 13:01 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Monsieur Minchin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2008
Messages: 324
Rôle: administrateur supreme
Masculin
Âge: 36 ans
Focus: baguette, élément de rituel, voix
FICHE: URL

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 18:55 (2011)    Sujet du message: Niamh Répondre en citant

- VALIDÉE -

______________________
Je travaille ! Moi !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:52 (2018)    Sujet du message: Niamh

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Angoulême Sorcier Index du Forum -> La Gazette d'Angoulême Sorcier -> Cadastre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Modified by M.Minchin Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com